Accueil / Écrits libres / Accusée de vouloir partir en Syrie, les services sociaux lui retirent sa fille de 4 ans
Assia et sa mère

Accusée de vouloir partir en Syrie, les services sociaux lui retirent sa fille de 4 ans

Le 19 juin 2014, les parents d’Assia se faisaient retirer la garde de leur petite fille par les services sociaux, alors âgée de 3 ans, après avoir accusé la mère de l’enfant d’un départ en Syrie.

Une accusation infondée

Depuis cet enlèvement, la mère d’Assia milite afin de retrouver la garde de sa fille :

J’ai été accusée de vouloir partir en Syrie faire le djihad, chose totalement fausse et par conséquent les services sociaux m’ont pris ma fille Assia. Cela fait 1 ans que ma fille se trouve en foyer et en souffre énormément . Mon enfant a perdu la joie de vivre, cette injustice nous tue à petit feu. 

Un appel à l’aide

Face au désespoir de sa fille, sa famille ne baisse pas les bras et a créé la page « Jamais sans assia » afin d’y dénoncer les répressions dont elle est victime. Aujourd’hui, la mère d’Assia souffre de cet éloignement et fait appel à la communauté pour l’aider à payer les frais de son avocat qui s’élèvent à 7000 euros :

Le 11 septembre 2015, je me rendrai à la cours d’appel de Versailles afin de récupérer ma fille accompagnée de mon avocat; j’ai donc décidé de créer cette cagnotte afin de récolter 7000 euros pour le mois de septembre pour régler les honoraires de mon avocat qui s’élèvent à 250 euros/heure hors taxe : pour les déplacements, les heures passées au tribunal ainsi que les heures à étudier mon dossier.

Elle livre également un témoignage touchant à travers cette vidéo, où elle fait état de la condition déplorable de sa fille, en foyer d’accueil depuis plus d’un an.

FAIRE UN DON

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*