Accueil / Actualités / Bernard Cazeneuve invité à l’iftar de la grande mosquée de Paris
Crédit photo : LaCroix

Bernard Cazeneuve invité à l’iftar de la grande mosquée de Paris

Ce mercredi 1er juillet était synonyme de quatorzième jour de jeûne pour l’ensemble des musulmans du monde. C’est en ce jour que la grande mosquée de Paris a eu l’occasion d’accueillir le ministre de l’Intérieur chargé des cultes, Bernard Cazeneuve, pour son iftar prévu à 22h.

Un discours plein d’espoir

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve s’est déplacé en personne à la grande mosquée de Paris pour y partager un moment convivial à l’heure de la rupture du jeûne. Un dîner organisé par le Centre Français du Culte Musulman (CFCM). C’est à 21h30 qu’il a été accueilli par Dalil Boubakeur, actuel recteur de la grande mosquée de Paris, et Anouar Kbibech son successeur au CFCM et donc nouveau président du CFCM. Après un bref discours il a pu prendre place et vivre la rupture du jeûne.

Un discours durant lequel il a déclaré :

« Le meilleur rempart contre le terrorisme, ce sont les musulmans de France eux-mêmes et la République rassemblée dans toutes ses compétences…, rassemblant tous ces enfants d’où qu’ils viennent, autour de ses valeurs. »

Il dit savoir « parfaitement le sentiment d’indignation et d’horreur qui est le vôtre lorsque vous constatez que c’est au nom de l’islam, en s’appuyant de façon dévoyée sur ses textes que les terroristes commettent leurs atrocités. »

Il lance ensuite cet appel : « il vous revient à vous tous, musulmans de France, autorités religieuses, car vous seuls pouvez le faire avec l’autorité des savants, de dénoncer sans trêve l’imposture de ces discours, de les critiquer sur le plan religieux, et de ne pas laisser la place, jamais, aux radicalités et à la haine. »

Il poursuit : « Je veux saluer les efforts que vous déployez afin de faire prévaloir un islam de lumière et de paix… résolu à combattre l’islam radical lorsqu’il se manifeste aussi dans les mosquées de France. »

Le ramadan avait débuté le 18 juin, une date à laquelle le ministre de l’Intérieur n’avait pas hésité à soutenir et encourager les musulmans de France, en les invitant à « vivre intensément ce moment. »

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*