Accueil / Actualités / Les autorités d’Agadir retirent la pancarte anti-bikinis : « Nous ne sommes ni en Afghanistan ni en Arabie Saoudite » !
pancarte retirée

Les autorités d’Agadir retirent la pancarte anti-bikinis : « Nous ne sommes ni en Afghanistan ni en Arabie Saoudite » !

La nouvelle campagne marocaine « Respect Ramadan, No Bikinis » n’aura pas fait long feu. Offusqués par l’initiative, les employés touristiques du pays ont tout de suite fait le nécessaire afin que le slogan soit retiré et les auteurs identifiés.

On ne rigole pas avec le Ramadhan… euh, le tourisme !

La campagne qui a été lancée par de jeunes Marocains désireux de faire respecter l’éthique du Ramadhan a suscité de vives réactions sur la toile, mais pas seulement. Peu de temps après sa mise en place, la pancarte « Respect Ramadhan, No Bikinis » a été retirée par les autorités d’Agadir. Quelques professionnels touristiques interrogés par Média 24 n’ont pas hésité à manifester leur indignation* :

« Personne n’a le droit de faire la loi à la place des pouvoirs publics. Nous n’admettrons jamais ces comportements inacceptables de personnes qui s’érigent en justiciers de la morale et de la vertu. » Lahcen Haddad, ministre du Toursime

« Nous devons être vigilants pour que cela ne se reproduise plus car ce genre de discours peut avoir un impact destructeur sur la destination Agadir qui peine déjà assez sur les marchés étrangers. » Un opérateur d’une grande ville côtière

« Cela me rend malade, je ne sais plus où la bêtise s’arrêtera avec des imbéciles prêts à tout pour s’offrir une notoriété médiatique. Cherchent-ils à saboter tous nos efforts surtout en cette période de vaches maigres ? » Un professionnel national

« Ceux qui ne veulent pas voir de bikinis n’ont qu’à éviter les plages marocaines. Jusqu’à nouvel ordre, nous ne sommes ni en Afghansitan ni en Arabie Saoudite. » Un professionnel régional

En d’autres termes, si vous souhaitez préserver l’éthique de votre religion et faire perdurer certains de vos principes, sachez, frères marocains, que vous n’êtes plus les bienvenus sur vos plages et que pour continuer à défendre vos valeurs, vous devrez vous rendre en Afghanistan ou en Arabie Saoudite…

*Propos de professionnels recueillis par Média 24

4 plusieurs commentaires

  1. Il est tant que le maroc change de comportement a léchés les babouches des touristes

  2. il fut un temps ou mangé dans la rue ou refuser de faire le ramadan au Maroc était peine de prison , a Casablanca des camions de flics faisait la tournée rien que pour ce ramassage, on ne badinait pas avec le Ramadan « obligatoire ». Il était également interdit de fréquenter et de marcher a côté d’une fille et cela même en période normale , he oui le Maroc a bien changé, Hassan deux n’est plus la ? mdr

    • dans un pays musulman ou pas, on est libre de faire le ramadan,,,,,le contraire serait de la dictature,,le ramadan est une obligation de l’homme envers Dieu (Allah) et c’est à Lui de décider,le reste n’est que futilité,et chacun sera jugé selon ses actes.il est bien dit, dans le coran,,,,,,le ramadan est pour Moi (Dieu/Allah) donc on ne triche pas avec la décision d’Allah,.

  3. Dans tous les pays du monde on doit être libre de pratiquer ou pas sa religion. Et ne pas faire le ramadan doit être possible au Maroc, comme dans les années 70, 80, 90… Hakima ; lécher les babouches des touristes? babouches que vous leur vendez avec plaisir. Sinon interdisez leur de venir au Maroc. Un bikini ne peut choquer qu’un ou une frustré(e), puisque le corps a été fait par dieu, à ce que certains racontent. C’est malheureusement souvent comme ça, dans le cas où je ne peux pas avoir, je casse pour que personne ne l’ait. En attendant, chapeau à ceux qui jeûnent, pourquoi pas, et tolérance pour les autres

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*