Accueil / Actualités / Xinjiang : les musulmans chinois empêchés de jeûner !
musulmans de chine

Xinjiang : les musulmans chinois empêchés de jeûner !

Comme l’année dernière, les musulmans chinois -en cette période de Ramadhan- connaissent des persécutions de l’État. Plus précisément dans le Xinjiang, au nord-ouest de la Chine, où se concentre une minorité musulmane : les Ouïghours. On les prive littéralement d’accomplir le jeûne de Ramadhan.

Une population ségréguée

Les autorités du pays tentent de faire cesser la croissance des populations musulmanes dans la région et pour ce faire, la ségrégation est à son apogée. Plus particulièrement, sont touchées par des mesures restrictives les fonctionnaires, les enseignants et les étudiants. Ils n’ont ni le droit d’observer le jeûne du mois de Ramadhan et d’avoir des pratiques religieuses liées au mois béni. Des conditions discriminatoires qui offusquent notamment l’école Al Azhar, en Égypte.

Condamnation d’Al Azhar

Dans un communiqué, l’école religieuse a signifié :

Al-Azhar et son grand imam Ahmed Al-Tayeb condamnent la décision des autorités chinoises d’interdire aux musulmans de jeûner et de pratiquer leurs rituels religieux durant le ramadan dans certains secteurs de Xinjiang.

Au même titre que les Rohingyas en Birmanie, la situation des Ouïghours de Chine est des plus alarmantes, persécutés et discriminés encore une fois au nom de leur religion, au nom de l’Islam.

2 plusieurs commentaires

  1. c’est déplorable une telle action contre les musulmans notamment dans le mois béni. Tous les musulmans du monde entier devait se soulever contre une telle décision.
    en outre c’est comme ça les musulmans sont maltraités, quand ils vont se soulever pour réclamer leurs droits ils vont les traiter comme des Islamistes, les Intégristes les Al-Qaïda. Donc le monde musulman devait vite se soulever pour les réclamer leurs droits.

  2. Ca c’est une oligarchie des gouvernants chinois qui ont depuis toujours détesté la pratique de l’Islam par les Ouighours, tantôt c’est la censure pour le port de la barbe au service tantôt c’est la discrimination pour la prière lors du travail! on en a que ras le bol! Si le gouvernement chinois n’évite pas ces discrimination , il verra une autre forme de perturbation de la paix qui règne en Chine , faute d’attention et de bonne politique en matière de religion! Il faut que les autorités chinoises se ressaisissent et protègent leur paix durable qui constitue un exemple dans le monde .

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*