Accueil / Actualités / Quand Netanyahu souhaite un bon Ramadan
Crédit photo : i24News

Quand Netanyahu souhaite un bon Ramadan

Hier débutait le Ramadan pour l’ensemble de la communauté musulmane du monde, les messages d’encouragement de la part de non-musulmanes ont afflué. Ainsi, nous apprenions que Benjamin Netanyahu dans une communication soignée, ou plutôt mensongère, souhaitait un bon Ramadan aux musulmans d’Israël, qu’est-ce qu’il est sympathique Ben ! N’oublions pas de quelle façon il leur avait souhaité il y un an jour pour jour. Cependant dans son message plein d’ironie pour ceux qui ne sont pas dupes, il n’hésite pas à parler de la situation du Moyen-Orient, en mettant en avant la « sécurité » qu’offre Israël aux Palestiniens. Souvenons-nous que sa campagne électorale tournait autour d’un racisme islamophobe largement assumé. Pire encore seulement mercredi dernier, il rencontrait Qanta Ahmed connue pour son combat contre le terrorisme dit « islamiste », et au passage « vraie amie d’Israël », comment peut-on être hypocrite à ce point ? Lutter contre ce terrorisme et soutenir le terrorisme sioniste !

Le message de Netanyahu

Aux citoyens musulmans d’Israël, je suis heureux de vous présenter mes salutations pour le début du Ramadan – Ramadan Kareem

Je vous souhaite tout le bien dans le monde. Cette année, comme nous le savons, le monde n’est pas bon. Le monde islamique marque le mois de Ramadan alors même que le Moyen-Orient brûle dans le sillage des guerres civiles et religieuses entre sunnites et chiites.

A nos citoyens musulmans, Israël continuera à être un îlot de sécurité et de stabilité dans la mer houleuse autour de nous, dans laquelle les éléments extrémistes islamiques se tuent les uns les autres et tuent les membres d’autres religions.

Israël est le seul État de la région qui respecte la liberté de religion et la liberté de culte pour les croyants de toutes les religions, et vous le savez mieux que quiconque. Vous êtes une partie inséparable de la société israélienne.

Kol aam wa Antom bekhair – Je vous souhaite la bonté pour chaque année.

L’humour semble être un point fort du premier ministre israélien, il parle d’Israël comme étant une opportunité pour les Palestiniens. Un Etat de droit, « extrémistes islamiques », les musulmans « une partie inséparable de la société israélienne »… cela aurait pu ressembler à une communication soignée, mais dommage pour lui sa politique envers la Palestine le trahit, faisant au passage une campagne électorale très islamophobe.

Sa campagne et sa rencontre avec Qanta Ahmed le trahissent

Qanta Ahmed , cette Anglaise d’origine pakistanaise et de confession musulmane connue pour ses actions contre l’islam radical, vient d’achever sa deuxième visite en Israël, au cours de laquelle elle a été qualifiée de « Vraie amie d’Israël », d’après le premier ministre israélien. Ce qui discrédite totalement son combat contre « l’islamisme radical », étant donné qu’elle lutte contre ce terrorisme-là et semble dorénavant soutenir Israël, qui est une autre forme de terrorisme bien plus vieille. Car rappelons-le, elle s’est beaucoup investie ces dernières années contre les campagnes de boycott et de délégitimation d’Israël. Serait-elle amnésique ? Manipulée ? Ou tout simplement hypocrite ?

La campagne de Benjamin Netanyahu a pour le coup été très mouvementée. En effet, contrairement aux autres années son élection n’a pas fait l’unanimité. Ainsi, pour donner du poids à sa campagne, il n’a pas hésité à afficher son racisme et son islamophobie. Rappelons au passage qu’il était pour lui hors de question d’envisager un état Palestinien. Appartenant à un parti d’extrême droite, tout cela suffit sans doute à le qualifier de manipulateur. Son message de « Paix » pour ce mois de Ramadan aura certainement plus de place au « Jamel Comédie Club ».

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*