Accueil / Actualités / [Exclu Katibîn – Témoignage] Corse : une kermesse annulée pour islamophobie, une militante se confie à nous !
fête annulée
Katibîn.fr

[Exclu Katibîn – Témoignage] Corse : une kermesse annulée pour islamophobie, une militante se confie à nous !

En Corse, pour la fête de fin d’année, les enseignants de l’école Prunelli di Fiurmobu avaient préparé un spectacle que les enfants devaient présenter devant leurs parents. Ce spectacle incluait une chanson de Jhon Lennon « Imagine » que ces derniers devaient chanter en 5 langues différentes, dont l’arabe.

« L’amalgame entre langue et religion »

Seulement, voilà le hic, les parents ne semblaient pas du tout ravis à l’idée que leurs enfants puissent chanter en cette langue et pour cause, les parents ont menacé de perturber le spectacle, de huer et de siffler lors des passages chantés en langues arabe, ou encore de le boycotter. Pour des raisons de sécurité, la kermesse du 26 juin a donc été annulée par le corps enseignant qui regrette « l’amalgame entre langue et religion ainsi que la désinformation véhiculée par certains parents. »

a i

Témoignage

Nous avons donc décidé de contacter Lucie Aubrac qui est à l’origine de cette information et qui s’est confiée à nous afin d’en savoir davantage :

« Deux Maitresses de l’école élémentaire de Prunelli Di fiumorbo en Corse avait monté un projet pour la fête de fin d’année.  Faire Chanter « Imagine » de John Lennon aux enfants en 5 langue. L’anglais, le français, le corse, l’espagnol et l’arabe… à peu près 4 phrases par langues. Quand le projet a été annoncé aux parents le 5 juin, les réactions de certains parents furent hallucinantes… Un intervenant devait venir 30 min par semaine afin d’apprendre la prononciation arabe aux enfants. Les parents ont menacés de boycotter l’école ces jours-là.  Les parents ont aussi menacé de siffler et de huer pendant le spectacle quand il y aurait les passages en arabe… Siffler des enfants qui chantent… Une maîtresse m’a témoigné ressentir des sentiments de dégoût,  de honte, de désespoir… Ayant peur des débordements et voulant surtout protéger les enfants, la fête a été annulée a contre cœur… L’équipe enseignante a exercé son droit de retrait, les enfants sont reçu à l’école,  mais aucun cours ne sera dispensé durant deux jours. Demain soir (jeudi), une réunion à l’école av3c l’équipe enseignante et les parents d’élèves aura lieu. Trouveront-ils un compromis? Pour moi je l’avoue,  il n’y a aucun compromis à faire avec le racisme. Il est grand temps d’en finir avec les amalgames. Les racistes n’ont pas le droit de se cacher derrière le désir de vouloir préserver leur île.  Nous avons pu lire sur les réseaux sociaux que tout était mélangé et que certains parents disaient « Ils ont raison, nous ne voulons pas que la langue corse soit remplacée par l’arabe »… Il y a une grande différence entre remplacer une langue par une autre et apprendre 4 phrases d’une chanson. Je tiens particulièrement à remercier ces deux maitresses, ce projet était une belle preuve de tolérance,  de paix, de partage et d’ouverture au monde. Le travail des enseignantes ne s’arrête pas là,  elles ont dû aussi gérer les enfants, les pleurs de ceux qui voulaient que ce spectacle ait lieu… Je pense aux enfants d’origine maghrébine…Ont-ils cru que c’était à cause d’eux que le spectacle n’avait pas lieu ? La Colère m’envahit quand je vois que ces enfants sont déjà confrontés à la bêtise des adultes… J’en veux à ces parents d’être bornés et de refuser de s’ouvrir au monde, je leur en veux car ils se contentent de ce qu’ils voient à la télé,  ils ne prennent pas la peine de s’instruire,  ils se suffisent dans la haine et la peur de l’étranger. Il faudrait que ces parents comprennent que nous sommes tous l’étranger de quelqu’un. Je peux comprendre la décision d’annuler la fête,  car il était bien évidement hors de question que des gosses se fassent huer pendant qu’ils chantent, vous imaginez le traumatisme?  Il était aussi hors de question que le spectacle se fasse sous protection policière,  ça aurait été ridicule, mais je constate malheureusement que le racisme aura le dernier mot. Il faut aussi que ces parents d’élèves comprennent que le choix des langues a été choisi par des enseignants compétents,  et qu’en aucun cas ce n’est la communauté maghrébine en Corse qui a imposé cela.

Voilà,  je pense vous avoir tout dit. Je tiens à remercier l’équipe enseignante pour ce projet plein de tolérance, je remercie aussi toutes les personnes de Corse et du continent qui se sont indignées face à la bête immonde qu’est le racisme. Nous dénoncerons le racisme sous toutes ces formes. »

Une militante « Lucie Aubrac »

De pire en pire…

Alors que les enseignants tentent d’apaiser les tensions en organisant une réunion qui se tiendra jeudi 18 juin, des tags racistes ont été découverts ce matin sur les sols de l’école : « arabes dehors ».

corse

Nous constatons avec regret qu’une fois de plus, le racisme a effectivement eu le dernier mot.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*