Accueil / Actualités / Google célèbre un grand astronome musulman
Crédit photo : Google

Google célèbre un grand astronome musulman

Habitué à animer sa page d’accueil principalement en fonction de l’actualité, en rendant par exemple hommage à des personnalités historiques, Google a attiré notre attention, sur sa page d’accueil d’hier. Mercredi 10 juin 2015, le géant américain a rendu hommage à un très grand astronome musulman, Abu l-Wafa. L’occasion pour nous de revenir sur cette personnalité musulmane, ainsi que sur la contribution scientifique d’autres personnalités musulmanes.

Abu l-Wafa, astronome mais pas que…

Muhammad de son prénom, Abu l-Wafa, est né en Iran autrefois Perse, dans la région de Khorosan, en 940 à Bouzjan, issu d’une grande famille de Taif, ce qui a du lui faciliter son apprentissage, il émigre en 959 à Bagdad, il y restera jusqu’à sa mort en 998. Il est aujourd’hui reconnu pour ses travaux en trigonométrie, géométrie et algèbre, des qualités de mathématicien alors respectées, sans oublier l’astronomie. Lors de son arrivée à Bagdad, en même temps que l’apogée de la dynastie des Abbassides, ses qualités d’astronome lui permettent d’introduire la cour comme tel. Sa reconnaissance se faisait déjà sentir en son temps, puisqu’il échangeait régulièrement avec d’autres scientifiques.

Les plus grands scientifiques musulmans

Leur nombre est incalculable, cependant nous allons en citer quelques uns:

Abbas Ibn Firnas en aéronautique, il est connu pour avoir été l’un des touts premiers hommes à avoir essayé de voler.

Al-Khawarizmi puis Fibonaci en mathématique, le premier surnommé « le père de l’algèbre », connu pour avoir écrit un livre nommé Al-Jabr, le second pour avoir approfondi les travaux de ce premier.

Al-Djazari, ingénieur irakien, en mécanique, connu pour avoir développé les pompes hydrauliques, et les automates des machines de son temps. Dans le même domaine, Taqui Al-Din inventa les pompes à eau d’un perfectionnement important compte tenu de la période.

Alhazen, un autre Irakien, spécialisé en chimie optique, connu pour avoir été le premier à remettre en question, à raison, la théorie de Ptolémée selon laquelle l’oeil émet de la lumière.

Rhazès, lui aussi Irakien, est le premier médecin à avoir ouvert l’hôpital aux pauvres.

Al-Marwazi, savant persan en astronomie, est le premier à avoir mesuré de façon efficace une éclipse solaire.

Compte tenu du contexte qui règne actuellement autour de l’islam, cette initiative de Google est certainement valorisante. Elle peut également susciter une certaine curiosité, qui peut amener les personnes à se renseigner, et à comprendre l’apport des savants musulmans dans ce monde. Cependant ce n’est pas la première initiative de ce genre, rappelons le, Google avait déjà en avril 2014 célébré le 888ème anniversaire d’Averroes, célèbre juriste, philosophe, mathématicien, théologien rationaliste islamique et médecin musulman.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*