Accueil / Actualités / Houssen Amode : « Les musulmans de la Réunion vivent un moment difficile »
houssen amode, président du conseil régional du culte musulman à la réunion

Houssen Amode : « Les musulmans de la Réunion vivent un moment difficile »

Le 2 juin, cinq Réunionnais résidant à Saint-Denis ont été arrêtés car suspectés d’organisation de malfaiteurs en vue d’un attentat terroriste. En réaction à cette affaire qui sème le doute sur l’ensemble des musulmans de l’île, le président du conseil régional du culte musulman à la Réunion veut profiter de la venue de Manuel Valls la semaine prochaine pour s’exprimer.

Saisir l’opportunité

Dans le cadre de cette interpellation du 2 juin, une femme est suspectée d’avoir payé un voyage en Syrie à ses enfants, récemment convertis à l’islam ainsi qu’à deux autres hommes dont un considéré par les services de police locaux comme un « prédicateur salafiste ». Pour de nombreux observateurs, l’Ile de la Réunion est un symbôle de « vivre ensemble », de nombreuses communautés s’y côtoient depuis des siècles sans occasionner de problèmes particuliers. Mais depuis cette affaire, la communauté musulmane ressent le besoin de s’exprimer afin de rappeler à tous à quel point les fidèles de l’île font partie de la société et y jouent un rôle pacifique, y véhiculent des valeurs morales et éducatives et ce dans le respect de tous. Houssen Amode a donc choisi de s’exprimer ce mercredi 10 juin , lorsque Manuel Valls sera présent à la Réunion, afin de défendre la communauté et il a également été invité à rencontrer le ministre de l’Intérieur lors de sa visite le 15 juin. Enfin, il déclarait récemment dans un communiqué de presse :

Les interpellations récentes de coreligionnaires et leur mise en garde à vue, ont fait vivre à la communauté musulmane réunionnaise des moments difficiles, notamment en raison de la suspicion que cela a automatiquement éveillée

A cause de la communication de nombreux médias vis-à-vis de l’islam, la moindre affaire de « terrorisme » touche désormais l’ensemble de la communauté ne serait-ce que par le doute créé. A chaque fois la communauté doit nécessairement se désolidariser officiellement via un communiqué, ce qui ne serait pas le cas si la communication des médias était plus objective. Il est grand temps que la diabolisation de l’islam cesse.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*