Accueil / Écrits libres / Médine : « la laïcité est instrumentalisée pour diaboliser l’Islam »

Médine : « la laïcité est instrumentalisée pour diaboliser l’Islam »

Dans une interview datant du 30 mai dernier, Médine livre son sentiment sur les récents événements qui ont perturbé le pays. A la sortie d’un nouveau projet et face au journaliste des Inrocks, le rappeur originaire du Havre évoque Charlie Hebdo, Caroline Fourest ou encore Robert Mesnard. Bien que le rap soit une chose néfaste, certaines parties de son interview dévoile le statut des musulmans de France.

Le rappeur âgé de 32 ans se définit lui-même comme un artiste provocateur, connu pour son franc-parler, il en fait sa ligne de conduite depuis 10 ans. Pour Médine, la provocation est à utiliser comme un « piège positif », d’autant plus « lorsque tu es rappeur barbu, issu de l’immigration, musulman et issu d’un quartier populaire ».

« Dans Speaker Corner tu dis : “chaque fois que je parle j’ai des articles à charge. La liberté d’expression ce n’est pas que pour Charb”. As-tu le sentiment d’être “diabolisé” par les médias ? » – Sindanu Kasongo

Il nous décrit la France comme un pays touché par une maladie : « l’essentialisme ». En effet, d’après lui, le fait d’être originaire de quartier populaire, de l’immigration ou être tout simplement musulman peut prédéfinir la nature d’une personne à un tel point que les discours tenus sont d’ores-et-déjà catalogués.

Il continue en disant qu’en France on globalise les gens, on les réduit à une seule étiquette pour faire l’impasse sur ce qui est dit profondément. Un musulman ne peut pas avoir une critique objective de la laïcité. C’est pour cela, nous dit le rappeur d’origine algérienne, qu’il se revendique de cet esprit outrancier, satyrique au nom de la liberté d’expression pour pouvoir blasphémer une valeur lorsqu’elle est dévoyée.

Le rappeur évoque Caroline Fourest, à laquelle il fait référence dans son morceau Don’t Laïk

« Madame Fourest fait partie des gens qui prennent en otage la laïcité. Ils l’utilisent pour diaboliser l’Islam. C’est le cas de certains élus comme Robert Mesnard qui pistent les petits musulmans dans sa ville ou messieurs Estrosi, ou Ciotti qui souhaitent que le voile soit interdit à l’université… Au nom d’une valeur qui est sensée libérer les citoyens de toutes formes de sectarisme et communautarisme ils créent du communautarisme.

Ce sont des pompiers pyromanes qu’il faut absolument dénoncer. Caroline Fourest est l’arbre qui cache la forêt. Il y a beaucoup d’intellectuels comme elle, avec une démarche totalement paternaliste et menteurs. Il y a par exemple le journaliste Fréderic Haziza payé par nos impôts, il est sur le service public, Alain Finkielkraut invité dans tous les débats ou encore Vincent Cespedes qui se présente comme un “spécialiste de la banlieue” parce qu’il a enseigné durant deux semaines comme remplaçant dans le 9-3….

Le débat public est monopolisé par des faiseurs d’opinions qui méritent une “karchérisation” pour enfin entrer dans le vrai débat social et économique. »

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*