Accueil / Actualités / Mobilisation de la communauté musulmane d’Arlon pour sauver une synagogue
Crédit photo : RTBF

Mobilisation de la communauté musulmane d’Arlon pour sauver une synagogue

C’est une belle anecdote qui pourrait briser ce préjugé qui consiste à définir le musulman comme antisémite. Mais faudrait-il encore que cette histoire soit reconnue à sa juste valeur, et bien sûr qu’elle soit relayée par les médias. En effet la communauté musulmane d’Arlon, une commune dans le sud de la Belgique, s’est mobilisé pour la sauvegarde d’une synagogue, elle a ainsi récolté 2.400 euros. Touchée par l’histoire de cette synagogue, étant la plus vieille du pays et fermée depuis août 2014 à cause de son état jugé délabré et donc dangereux.

Plus qu’une aide, un symbole

C’est une mobilisation qui pour les historiens est lourde de sens, ainsi les nostalgiques apprécieront. En effet, ne l’oublions pas si certains mélangent sionisme et judaïsme, il ne faut absolument pas oublier que les musulmans ont toujours été les premiers alliés des juifs. Durant la seconde guerre mondiale, mais surtout tout au long de l’histoire, et les exemples ne manquent pas. Ce mercredi soir nous avions pu remarquer que dans cette petite ville de 28 000 habitants le vivre-ensemble est un exemple pour ceux qui n’y croient pas. C’est donc à l’issue d’une table ronde autour de laquelle étaient réunis plusieurs représentants des cultes Catholique, Juif, Musulman et Protestant, qu’une solidarité qu’on pensait perdue a refait surface, n’est-ce pas là une belle image d’une entraide sans préjugés ? Ce soir là le secrétaire général de l’association des musulmans d’Arlon, Mohamed Bouezmarni a symboliquement remis un chèque d’une valeur de 2.400 euros au rabbin Jean-Claude Jacob. Le rabbin en question confiait alors :

Nous avons un cahier des charges (correspondant à des travaux) de 400.000 euros, mais depuis que la communauté musulmane s’est mobilisée, cela a fait bouger beaucoup de choses du côté des autorités. Nous avons bon espoir qu’une rénovation sérieuse pourra avoir lieu. Ça a déjà resserré les liens, c’est sûr et certain. Et puis, je pense qu’au niveau de la synagogue, on a un autre regard sur cette communauté.

Une communauté musulmane pourtant dans le besoin

C’est bien connu, ce sont ceux qui ont le moins qui donnent le plus. Peut-être que la communauté musulmane d’Arlon s’est identifiée dans cette histoire. Ainsi elle ne dispose pas de mosquée et pour exercer son culte, c’est donc dans une maison aménagée dans le centre de la ville que les fidèles se réunissent. Un appel au don y a donc été fait lors de la prière du vendredi 27 février dernier. Une initiative ignorée de tous, et en premier lieu le rabbin. Qui s’était auparavant alarmé sur sa synagogue, mettant en avant son ancienneté (depuis 1895), et précisant alors qu’elle été menacée d’effondrement. Mohamed Bouezmarni relativise plein d’espoir et de raison :

Même si la somme récoltée semble dérisoire par rapport aux frais, la dynamique enclenchée a généré de très nombreuses retombées positives… Renforcer les liens d’entraide et de fraternité entre les différentes obédiences et philosophies à Arlon… Les valeurs de générosité et de solidarité, nous les avons dans l’islam et, en tant que musulmans, nous ne pensons pas que les gens vont être réticents… et finalement, nous ne nous sommes pas trompés… Ce qui était frappant et c’était génial, c’est qu’à la sortie de la salle de prière il y avait une boîte pour les dons pour la synagogue à droite, et à gauche la boîte pour la mosquée. Ce jour-là, eh bien, les gens ont donné beaucoup plus pour la synagogue que pour la mosquée

Cette initiative fait partie intégrante du comportement que le musulman doit avoir. Si certains le comprennent, d’autres font preuve d’une mauvaise foi aveuglante. La supposée tension qui règne actuellement entre la communauté musulmane et la communauté juive, n’est dû qu’à la présence de l’état hébreu sur le sol palestinien, et il est bien clair que ces gens là, qui se disent juifs et pacifiques ne prônent en aucun cas la paix. L’amalgame est malheureusement fait, mais ne l’oublions pas, sur quelques milliers de terroristes se disant musulmans, c’est toute la communauté musulmane qui en paie les pots cassés. Les mensonges vont bon train, et cela ne favorise en aucun cas le vivre-ensemble, ni la paix. Bravo aux musulmans d’Arlon !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*