Accueil / Actualités / [Affaire Zyed et Bouna] Estrosi se réjouit de la relaxe des policiers
Crédit photo: Facta

[Affaire Zyed et Bouna] Estrosi se réjouit de la relaxe des policiers

Ce mardi 19/05/2015, Christian Estrosi, le maire de Nice s’est une nouvelle fois illustré de la pire des manières. En indiquant, « se réjouir de la relaxe des policiers« , il a une fois de plus manqué une occasion de se taire.

De pire en pire dans l’indécence

Au lendemain de la décision polémique du tribunal de Rennes, ayant relaxé les deux policiers mis en cause pour non-assistance à personne en danger, Christian Estrosi s’est exprimé.

Il rejette la faute sur les familles des deux victimes de ce drame horrible, et se félicite de la décision du tribunal.

« Les familles n’ont qu’à éduquer leurs enfants et faire en sorte qu’ils ne soient pas des délinquants. Malheureusement, ça s’est terminé par un évènement extrêmement triste, la disparition d’un enfant et je comprends qu’une famille puisse être triste. Mais en même temps si l’Etat, de droite comme de gauche, fait son devoir pour que nous fassions disparaître ces cités de non-droit et qu’il y ait dans notre pays une éducation qui ne conduise pas à de tels comportements, on évitera ces drames » (Christian Estrosi, maire de Nice)

Le journaliste de la chaîne iTélé a contre-argumenté en indiquant notamment que ces deux jeunes n’étaient absolument pas des délinquants mais ont seulement eu peur de l’arrivée en force des forces de l’ordre qui les ont pris en chasse.

Néanmoins, pour Christian Estrosi peu importe… « Mais de quoi parlez-vous ? Ils étaient bien en excès de vitesse »

Ce personnage tient des propos de plus en plus nauséabonds et indécents. Sa prise de parole est souvent proche du racisme pur et simple, avec une impression de haine qui s’en dégage.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*