Accueil / Actualités / « L’islam en prison »

« L’islam en prison »

Mohamed Loueslati, imam, juriste et surtout aumônier vient de sortir un livre « l’islam en prison » qui décrit le quotidien des détenus de confession musulmane et la façon dont est vécu l’islam en milieu carcéral. En complément, il propose certaines solutions pour améliorer la situation et construire un meilleur avenir.

Un islam violent

Selon les données de l’Etat l’islam est la deuxième religion en prison, mais ce n’est pas ce qu’observe Mohamed Loueslati :

En prison, l’islam est devenu la première religion. Nombreux sont ceux qui recherchent dans l’islam ostentatoire un remède à leurs problèmes sociaux et identitaires

A travers son contact quotidien avec les détenus, Mohamed Loueslati retient que bon nombre de détenus connaissent peu leur religion et la « bricolent » pour l’accommoder avec leur quotidien. Et au vu du fait que les aumôniers musulmans sont clairement insuffisants, il existe un nombre important de prisons où l’on trouve des imams autoproclamés avec une conception particulière de la religion. M. Loueslati résume ainsi son point de vue :

 Leur conception de l’islam est confuse. Ils pratiquent un islam bricolé, frelaté.S’il n’y a pas d’aumônier, c’est l’autoproclamé imam qui ne sait rien de l’islam et qui prêche la guerre, la violence, qui répondra aux attentes des prisonniers 

A ces autoproclamés, Mohamed Loueslati répond que « l’homme fort n’est pas celui qui terrasse son adversaire, mais celui qui maîtrise la colère ».

La formation et l’encadrement républicain

Sur les 1312 aumôniers exerçants en France, seulement 170 sont de confession musulmane, ce qui montre à quel point le pays manque d’aumôniers musulmans. A ce jour, il n’y a pas de formation particulière pour exercer cette profession et la rémunération est loin d’être attrayante, deux points noirs qui conduisent à la propagation d’un islam violent en milieu carcéral là ou l’islam est avant tout un message de paix. Mohamed Loueslati réclame de l’Etat une formation sur les valeurs de la République, sur la laïcité, afin d’inculquer aux détenus les valeurs de la religion tout en respectant celles de leur pays. Enfin, il résume sa pensée ainsi :

J’ai foi en Dieu, foi en l’homme… et aussi en la République. Si elle joue pleinement son rôle de cadre structurant, pour tous les citoyens, y compris les musulmans, ces derniers pourront s’affranchir des craintes, des colères, et jouer un véritable rôle, déterminant et positif, dans l’évolution de notre pays

C’est une situation dont on parle malheureusement trop peu que décrit dans son livre Mohamed Loueslati. La peine pour toute une vie n’existant pas en France, tous les détenus ayant reçu un message d’islam violent dans leurs prisons finiront par ressortir diffuser ce message, ce qui est très négatif pour l’islam et pour la France. Il est donc primordial de disposer de davantage d’aumôniers et de s’assurer qu’ils disposent d’un bagage suffisant pour être de véritables agents de paix auprès des détenus.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*