Accueil / Actualités / Palestine : des drones insectes utilisés par Israël

Palestine : des drones insectes utilisés par Israël

C’est la dernière invention perverse trouvée par Israël pour espionner la Palestine : des minidrones en forme d’insectes, plus particulièrement de papillons. Ces technos-papillons peuvent s’infiltrer n’importe où afin de prendre des photos et sont contrôlés par un système GPS.

Des photos militaires retrouvées

Certains de ces drones ont été interceptés par les Palestiniens et lorsqu’ils ont analysé leurs cartes mémoire, des photos de militaires israéliens capturés par la Palestine. Ces appareils mesurent la taille d’un oisillon et y ressemblent de loin, ils peuvent ainsi rentrer dans n’importe quel endroit sans se faire remarquer. Ce type de technologies n’est pas un coup d’essai pour Israël puisqu’en 2009, un robot serpent avait déjà été utilisé pour filmer les champs de bataille et suivre le déroulé des combats. A ce jour, les autorités israéliennes gardent le silence sur ces papillons qui survolent l’ensemble de la Palestine.

Des drônes à la place de « collabos »

C’est l’explication principale avancée par le Hamas. Selon eux, Israël n’arrive pas à recruter suffisamment de Palestiniens pouvant servir « d’agents doubles » et se retrouve donc obligé d’utiliser la technologie pour pouvoir continuer à déveloper son espionnage continu de la Palestine. Le Hamas ajoute qu’Israël a recours à des méthodes scandaleuses pour recruter ses informateurs telles que le chantage, les menaces ou l’intimidation. Lors des derniers affrontements entre la Palestine et Israël, le Hamas avait révélé qu’il disposait de drones baptisés « Ababeel », du nom d’oiseaux de combat mentionnés dans le Coran capables d’espionner et de filmer des zones de peuplement israélien. Bien que la puissance technologique de la Palestine soit inférieure à celle de son agresseur, elle ne compte pas pour autant se laisser faire dans cette nouvelle phase des affrontements.

Ceci est encore une preuve de la cruauté et de la perversion dont le gouvernement Israélien fait preuve vis-à-vis de la Palestine. Il n’est apparemment pas suffisant de prendre les terres, bombarder les hôpitaux et les civils, affamer le peuple, il faut aussi l’espionner 24h sur 24. Il faut vraiment espérer que les récentes démarches de la Palestine vont lui permettre d’obtenir réparation et surtout la fin de ce conflit inhumain d’une ampleur démesurée.

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*