Accueil / Actualités / Affaire R.Ménard: encore des dérapages malgré l’enquête en cours
Crédit photo: MAXPPP

Affaire R.Ménard: encore des dérapages malgré l’enquête en cours

Mardi 05 mai 2015, des policiers ont perquisitionné la mairie de Béziers suite aux graves propos du maire, Robert Ménard.

Enquête ouverte et perquisition

Suite aux infâmes méthodes de fichage des élèves de Béziers par rapport à leur confession religieuse, le procureur de Béziers a décidé d’ouvrir une enquête préliminaire.

Cette affaire a pris des proportions importantes, allant jusqu’à la condamnation du gouvernement et de l’ensemble de la classe politique.

De plus, des policiers ont effectué une perquisition dans les locaux de la mairie pour tenter de mettre la main sur les listes en question.

Convocation au commissariat et autres dérapages

Ce mercredi 06 mai 2015, Robert Ménard a été convoqué au commissariat de Montpellier. Le maire a été entendu pendant environ une heure par des fonctionnaires de police de la PJ.

A sa sortie du commissariat, Robert Ménard à nié conserver les listes d’enfants portant des noms à consonance maghrébine. Néanmoins, il se permet de nouveaux dérapages, sans doute plus grave encore.

« Oui, il y a trop d’immigrés à Béziers[…] L’intégration est donc impossible, et encore moins l’assimilation[…] Oui il faut faire des statistiques ethniques… » (Robert Ménard, maire de Béziers)

Ce personnage tient des propos nauséabonds, et utilise des pratiques interdites par la loi, le fichage religieux. Ce comportement, raciste et islamophobe est confirmé à peine 24h après l’ouverture d’une enquête. Un élu de la république, responsable d’une ville de taille moyenne -environ 70 000 habitants- et qui prône ce genre d’idées est extrêmement dangereux pour notre démocratie.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*