Accueil / Actualités / Dîner de Gala du CCIF : passez une agréable soirée tout en étant solidaire
Gala soutien CCIF

Dîner de Gala du CCIF : passez une agréable soirée tout en étant solidaire

Le Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF) a plus que jamais besoin de nous. C’est à travers un Dîner de Gala que l’organisation appelle à la solidarité.

350 convives au pavillon Wagram à Paris

Le 29 mai prochain -in sha Allah- se tiendra la 4ème édition du Dîner de Gala organisé par le CCIF au sein du pavillon Wagram à Paris pour près de 350 convives. Durant cette soirée, un repas gastronomique halal sera servi. Mais pas seulement. De nombreuses animations et rencontres seront au rendez-vous telles qu’une vente aux enchères afin de soutenir le CCIF et des invités d’exception à l’instar de Rokhaya Diallo ou Houria Bouteldja. Aussi, cet évènement sera l’occasion de découvrir, dans le détail, les valeurs, missions et projets du collectif.

Une augmentation des actes islamophobes

Cela fait plus de 10 ans que le CCIF est au service des personnes victimes d’islamophobie, ainsi, elle les accompagne dans les démarches à suivre afin d’obtenir gain de cause. Les frais juridiques étant excessivement coûteux, l’association précise que « dans 99% des cas, les familles touchées par cette haine sont dans le besoin et n’ont pas de quoi payer ces recours. Les juristes du CCIF et les avocats bénévoles tournent à plein régime, même le week-end ». Aussi, le travail réalisé par l’équipe est devenu plus important depuis les évènements de janvier 2015 qui ont généré une augmentation de la haine anti-musulman. Le CCIF déclare :

Malheureusement les évènements de janvier dernier ont largement contribué à une libéralisation de la parole islamophobe. Il ne se passe pas une heure sans qu’une maman en pleure, un papa effondré, une sœur voilée, un responsable d’une mosquée appelle le CCIF pour signaler un acte islamophobe, une injustice, une de plus.

Aujourd’hui, être islamophobe peut être considéré comme une fierté par certain. Et pourtant. Peut-on se dire fier d’être raciste ou même « antisémite » ? Non. Le combat que l’on tient, tous ensemble, est de faire reconnaître ces actes anti-musulmans comme une atteinte à l’individu et à sa liberté d’appartenance religieuse. Soyons solidaire, soutenons le CCIF à travers ce Dîner de Gala.CCIF dîner 2015

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*