Accueil / Actualités / Israël : Menace d’une « intifada noire »

Israël : Menace d’une « intifada noire »

Parmi les juifs d’Israël existe une importante communauté dont on parle peu : les juifs originaires d’Ethiopie. Ils sont environ 125.000 à résider dans le pays et subissent depuis leur arrivée d’importantes discriminations de par leur couleur de peau. Pour dénoncer leur ras-le-bol, une importante manifestation s’est déroulée ce jeudi 30 avril à Jérusalem.

Violences et discriminations

C’est une vidéo diffusée dimanche dernier qui a mis le feu aux poudres, dans celle-ci un jeune militaire d’origine éthiopienne se fait violemment frapper par un policier qui lui demandait de s’éloigner. Un journaliste israélien commente cette vidéo en avançant que :

Des incidents de cette nature relèvent de la routine pour certains citoyens, qui ont le sentiment d’être devenus le punching-ball de la police

C’est ainsi qu’une violente manifestation a éclaté ce jeudi, plusieurs milliers d’Israéliens d’origine éthiopienne ont voulu se rendre à la résidence du Premier ministre pour protester contre les violences gratuites subites et les discriminations quotidiennes notamment dans le domaine de l’emploi. Des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre ont eu lieu, les policiers ont répondu aux jets de pierres avec des gaz lacrymogènes et des canons à eaux.

Une vérité ignorée

Les problématiques concernant les citoyens d’Israël d’orgine éthiopienne ne sont pas récentes et vont même en s’amplifiant comme en témoignent ces évènements. Un slogan des manifestants illustre bien la souffrance des « juifs noirs » :

En Europe, on tue des juifs parce qu’ils sont juifs, et en Israël on tue des juifs parce qu’ils sont noirs !

Pour preuve des difficultés rencontrées par cette partie de la population : plus de 50% de celle-ci vit en dessous du seuil de pauvreté selon des chiffres du gouvernement. Depuis leur arrivée au début des années 1990, les juifs d’Ethiopie peinent à trouver leur place dans la société et sont régulièrement victimes de racisme.

Au travers de ces évènements c’est un point noir supplémentaire pour le gouvernement d’Israël déja coupable de nombreuses choses envers les Palestiniens et plus globalement les musulmans des pays voisins. S’ajoute à cela un véritable phénomène de racisme et de rejet envers une partie de sa population qui est pourtant de confession juive. Il devient crucial pour le reste du monde de s’interroger sur ce gouvernement qui, quotidiennement, vole, tue et discrimine jusqu’en son sein…

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*