Accueil / Enquêtes / Québec : un cimetière musulman dans un état « déplorable »

Québec : un cimetière musulman dans un état « déplorable »

Au Québec, il n’existe que trois lieux où peuvent être enterrés les musulmans et parmi ceux-ci, le cimetière de Laval. Or les musulmans de la région se plaignent de la façon dont il est géré et de l’état dans lequel il se trouve. Ils cherchent désormais d’autres solutions que ce lieu considéré comme un véritable « dépotoir ».

Inaccessibles et mal entretenues

C’est le constat dressé par les familles dont les proches sont enterrés dans ce cimetière. Des tombes qui sont, selon elles, régulièrement inondées et qui présentent un aspect indigne. Un journal local rapporte que de nombreuses tombes disposent de plaques fixées de travers, qu’il est difficile de circuler à l’intérieur du terrain et que certaines d’entre elles seraient même derrière de gros tas de terre et des flaques de boue… La présidente de l’association de la sépulture musulmane au Québec, Hadjira Belkacem va même jusqu’à déclarer :

C’est catastrophique, cela nous fait honte ! 

Sortir du contrôle des mosquées

Jusqu’à aujourd’hui, c’est la plus ancienne des mosquées de la région qui gérait ce cimetière mais les choses vont changer. En effet, à partir de septembre,  la maison funéraire Magnus Poirier accueillera 3000 sépultures musulmanes dans son cimetière de Laval. La présidente de l’association dénonce une utilisation douteuse de l’argent reçu par les mosquées pour les enterrements. Selon elle, les fonds seraient davantage utilisés pour l’expansion de la mosquée, au détriment d’enterrements de qualité. Elle ajoute qu’elle a déjà abordé le sujet avec des responsables et qu’ils lui ont répondu que ces questions sont contre l’intérêt de l’islam. De son côté, le directeur du cimetière, Zidine Abdellah, certifie qu’aucune partie des fonds n’est utilisée pour autre chose que les enterrements et assure même que le cimetière souffre d’un nombre important d’impayés.

Cette situation triste et malheureuse illustre bien le manque de cohésion dont souffre la communauté musulmane dans le monde entier. Au travers de cet exemple, il est important de s’interroger sur l’image que renvoie ce cimetière auprès des non musulmans. Réformer le comportement des musulmans et les relations au sein de la communauté apparaît donc comme une priorité pour pouvoir aborder l’avenir sereinement.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*