Accueil / Actualités / [Belgique] 2014 sous le signe de l’islamophobie
Crédit photo : Mecanoblog

[Belgique] 2014 sous le signe de l’islamophobie

En Belgique francophone, la situation des musulmans ressemble fortement à celle des musulmans de France. En effet, dans son rapport annuel sur l’islamophobie publié ce jeudi par l’association Muslims Rights Belgium (MRB), il est question de 696 plaintes de discrimination islamophobe.

2014 une année noire

Les plaintes enregistrées en ligne font état de plus de 300 actes islamophobes. Sont distingués deux secteurs, le premier est celui de l’enseignement, dans lequel 141 plaintes ont été signalées. Elles révèlent les dérives de quelques enseignants et préfets, notamment sur leur méthode pédagogique. Dans le secteur professionnel ce sont 183 plaintes qui ont été recueillies. Rappelons que 2013 fait office d’année record avec 713 actes islamophobes contre 696 en 2014. Ainsi, l’administrateur de l’association, Fouad Benyekhlef dénonce :

En 2014, on constate de façon très nette un glissement des paroles aux actes qui se traduit par des attitudes violentes sur la voie publique: projectiles, coups, crachats, arrachages répétitifs de foulard, plus spécifiquement sur les femmes converties…

On sent aussi que ces victimes d’agression ont de moins en moins confiance dans les institutions et en leurs représentants politiques – de par certains discours – et qu’elles portent pas plainte. Il faut une convergence des luttes pour dépasser les clivages entre discriminations.

Le profil des victimes

Il faut avant tout savoir que seuls 16% des victimes osent entreprendre des démarches. Et comme en 2013, les victimes des actes islamophobes sont les femmes. Elles représentent 73% des victimes, contre 70,5% en 2013. Parmi toutes ces femmes 82% sont voilées. Et 71% d’entre elles sont victimes de discriminations islamophobes dans le domaine des institutions, administrations et pouvoirs publics. Elles sont presque toutes de nationalité belge (96%). Et 59% d’elles sont âgées de 18 à 29 ans. Au vu des données recueillies, il semble important que les fonctionnaires belges reçoivent des leçons de courage, s’en prendre à des jeunes femmes voilées, tout simplement honteux !

Ce que vivent les victimes est d’une façon ou d’une autre inacceptable. Les conséquences sont parfois dramatiques, ainsi, plusieurs jeunes femmes musulmanes ont peur de sortir, plusieurs d’entre elles vont jusqu’à renoncer à leurs études. Ceci se passe en Belgique, mais le constat est le même qu’en France, où l’état essaie tant bien que mal d’exclure les femmes voilées de leur université. Comment alors agir face à toute cette islamophobie ? La clé se trouve dans la patience, certes Allah est avec les endurants.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*