Accueil / Actualités / De 1947 à 2015 Israël garde sa ligne de conduite : la judaïsation de la Palestine
Crédit photo : Le Clic

De 1947 à 2015 Israël garde sa ligne de conduite : la judaïsation de la Palestine

Depuis quelques jours, à vrai dire depuis 1948, les autorités israéliennes ont renforcé une campagne digne de ce qu’on leur connaît. Une campagne qui cible tout simplement la présence palestinienne. Autrement dit la démolition d’habitations palestiniennes, plus précisément à Ramallah et Lod, sans bien sûr citer les autres lieux en Palestine occupée qui sont du ressort du quotidien. C’est là dans la continuité de sa judaïsation de la Palestine. Et c’est littéralement un nettoyage ethnique, et c’est de façon irréfutable le mot le plus adéquate. L’objectif de ces démolitions est d’offrir des logements pour les israéliens. Elle est pas belle la vie en Israël ?

Dans une continuité banale

Petit rappel historique, entre 1947 et 1950, 750 000 Palestiniens ont été expulsés sur un total de 900 000 habitants, dans 8 villes différentes et plusieurs quartiers de Jérusalem, cela représente 400 villages vidés. Ainsi 90% de ces lieux ont été détruits pour ensuite reconstruire des habitations israéliennes. Et depuis c’est une installation progressive qui s’opère, de façon insidieuse et progressive elle répond aux besoins des nouveaux immigrants juifs, au détriment des Palestiniens. Les violations des accords d’Oslo sans aucune impunité permettent alors à l’état hébreux d’avoir une certaine liberté. En 2014 Israël a autorisé l’implantation de nouvelles colonies à Hébron (territoire palestinien). Nous sommes en 2015 et ça continue avec Ramallah et Lod, en 2016 ce sera sûrement autre chose, et ainsi de suite…

Un objectif très explicite

A Ramallah… Une réunion s’est tenue entre trois membres palestiniens de la municipalité de Ramallah et le maire juif. Cependant l’issu est loin d’être positive. Le maire pris dans son engagement de construction de 5000 logements supplémentaires juifs dans les trois ans, a donc insisté sur la réalisation de ce projet.

A Lod… La municipalité semble voir plus grand. En effet, elle projette une judaïsation beaucoup plus féroce de ses quartiers palestiniens. Maha al-Naqib, membre palestinienne de la municipalité de Lod, s’alarme sur les maisons de 400 familles palestiniennes qui sont menacées de démolition. Le projet des autorités israéliennes prévoit une désintégration de deux quartiers palestiniens à Lod, Karm Ein Al-Naqib et Bayarat Shneer. A cela s’ajoutent d’autres maisons palestiniennes près d’al-Mahattah. Al-Naqib attire notre attention sur le fait que toutes les maisons palestiniennes sont en danger de démolition et qu’elles ont toutes été construites sur des terres appartenant à des Palestiniens. Elle va jusqu’à prouver son affirmation par des documents conformes.

Une prison à ciel ouvert, une oppression sans équivoque, un régime d’apartheid, un massacre qui dure depuis 1948, une discrimination totale, il faut bien avouer qu’Israël fait preuve d’un courage qu’il faut savoir lui reconnaître, celui d’être lâche devant témoins. Israël serait donc plus courageux que ses témoins ?

 

Un commentaire

  1. Salem
    L’histoire se répète et le colonialisme reprend de plus belle ,il est vrai qu’on dit que le colonialisme est un mauvais élève ,la Palestine vivra et un jour la vérité fera surface et alors malheur à ceux qui la calomnie et la falsifie , MALHEUR AUX TUEURS D’ENFANTS !!!MALHEUR AUX PERVERS !!! ALLAH EST LE PLUS GRAND ET UN JOUR IL FERA TRIOMPHER SA JUSTICE .

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*