Accueil / Actualités / [Alarmant] 12 millions d’enfants non-scolarisés au Moyen-Orient
Crédit photo : RFI

[Alarmant] 12 millions d’enfants non-scolarisés au Moyen-Orient

La situation au Moyen-Orient paraît plus difficile que jamais. Ainsi ces instabilités politiques et ces conflits incessants ont des conséquences pour le moins dramatiques pour des dizaines de millions d’innocents. En effet ils sont touchés par la pauvreté, on pourra alors de façon très ferme pointer du doigt l’ingérence des États-Unis et des pays européens, qui par leurs différentes interventions « au nom de la paix » n’ont fait qu’aggraver la situation, et appauvrir ces pays déjà assez pauvres. Ce mercredi, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), nous communique un chiffre alarmant concernant la scolarité des enfants, par conséquent plus de 12 millions d’entre eux ne seraient pas scolarisés. Ce sont ainsi des pays laissés à l’abandon qui essaient tant bien que mal de se redresser, et d’améliorer la scolarisation.

Un chiffre inexacte

Le conflit en Irak et en Syrie a contraint des millions de réfugiés à quitter leur pays. Sont donc évoqués pas loin de 3 millions d’enfants, qui de ce fait n’ont pas accès à la scolarité. Ils n’ont pas été comptabilisé dans le rapport de l’UNICEF. Le chiffre qu’elle évoque atteindrait ainsi 15 millions d’enfants non-scolarisés.

Le détail du rapport

Le chiffre exacte est de 12,3 millions d’enfants non-scolarisés. Parmi eux 2,9 millions d’enfants ne sont pas scolarisés au collège, 4,3 millions en primaire et 5,1 millions en maternelle. En effet la partie la plus importante concerne les plus jeunes, de cette manière cette jeunesse semble se diriger vers une situation de plus en plus grave. Ce qui correspond à environ 15% des enfants au Moyen-Orient.

Les raisons officielles

Le rapport de l’UNICEF fait état d’une étude effectuée dans neuf pays de la région. Il met en évidence la raison principale qui est la pauvreté, elle paraît sensée, le parallèle avec l’Afrique pourra être fait légitimement, cependant la question à se poser est plus sensée, comment des pays avec un développement intéressant, des ressources importantes, et des richesses qui ont attirées l’attention des pays les plus riches du monde, ont pu sombrer dans une telle pauvreté ?

Un triste constat qui prouve que souvent des innocents sont victimes, injustement, de situations qu’elles n’ont pas choisi.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*