Accueil / Actualités / Qatar : un restaurant indien sert gratuitement les ouvriers nécessiteux
restaurant offre repas ouvrier étrangers

Qatar : un restaurant indien sert gratuitement les ouvriers nécessiteux

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, le Qatar n’est pas qu’un pays de riches et ça, Shadab Khan l’a bien compris. C’est ainsi qu’une initiative vient d’être lancée par M. Khan et son frère.

Si vous n’avez pas d’argent, venez manger gratuitement !

Zaiqa, c’est le nom du restaurant de deux frères indiens résidant au Qatar depuis 13 ans et à l’origine d’une nouvelle initiative visant à aider leurs compatriotes, pour la plupart, asiatiques. Se situant près d’une zone industrielle à une quinzaine de kilomètres de Doha, le restaurant accueille sept jours sur sept les ouvriers des chantiers voisins. Et depuis 3 semaines, une nouvelle pancarte y est accrochée : « Si vous avez faim et que vous n’avez pas d’argent, venez manger gratuitement ! »

Shadab Khan, le propriétaire du restaurant, explique alors l’idée:

« On a réalisé que beaucoup de personnes venaient ici pour seulement acheter du pain, et le manger avec de l’eau. On a compris qu’en fait, ils n’avaient pas assez d’argent pour s’acheter autre chose. Alors, on a voulu essayer de leur offrir de la nourriture (…) Quand on l’a accrochée [la pancarte] j’ai eu les larmes aux yeux. » Admettant que c’est son frère cadet, Nishab, qui est à l’origine de cette idée.

Une question « d’amour propre »

Cependant, et contrairement à leurs attentes, les deux frères annoncent que les ouvriers profitant de cette initiative sont encore peu nombreux, leur plats à très bas prix (1,50 €) aidant déjà beaucoup. Ils sont seulement « entre deux ou trois par jour maximum » à consommer sans payer indique Shadab, selon qui : « c’est une question d’amour propre qui empêche les ouvriers de venir manger gratuitement. »

Mais cela ne sera pas un obstacle pour les deux frères bien décidés à aider leurs confrères, car ils installeront prochainement un réfrigérateur rempli de nourriture à l’entrée du restaurant :

« On n’y mettra pas de cadenas, et on inscrira la date de fabrication. De cette manière, si quelqu’un veut venir se servir, il n’aura pas à entrer dans le restaurant. »

Ainsi, les frères Khan pourront continuer à aider leurs compatriotes plus librement et dignement.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*