Accueil / Actualités / Malines : des étudiantes forcées de retrousser leurs jupes jugées « trop longues »

Malines : des étudiantes forcées de retrousser leurs jupes jugées « trop longues »

Après la lubie du voile, place à la lubie des tenues jugées trop ostentatoires. Les étudiantes de l’école des Ursulines, à Malines (Belgique) n’auront pas échappé à cette nouvelle psychose.

De psychose en psychose…

En plus de ne plus pouvoir porter leur voile, les jeunes filles de l’école des Ursulines ne pourront plus porter de jupes longues. Mais ce n’est pas tout, si cela ne suffit pas à les intimider, ces dernières seront obligées de retrousser leurs jupes ou de les serrer autour de la taille avec une écharpe, faute de quoi, elles n’auront pas accès en cours. Une jeune étudiante rapporte au journal De Morgen :

« Lors du cours de mathématiques le professeur m’a dit : cette tenue ne convient pas dans cette école, garde la pour la mosquée. J’ai été renvoyée du cours et appelée dans le bureau du directeur. Ils ont aussi appelé mes parents. »

Niant dans un premier temps les faits accusant les élèves de vouloir nuire à l’établissement, puis annonçant que ces interdictions étaient en fait des mesures de sécurité, l’école a finalement avoué que ces jupes représentaient « un signe ostentatoire religieux. »

Une stigmatisation effarante

D’après une autre étudiante, le règlement intérieur ne serait même pas appliqué à tous. Elle témoigne :

« Il y a même des professeurs qui ont des piercings dans le nez. Or ces derniers sont interdits dans le règlement. Lorsque je l’ai fait remarquer, on m’a juste dit que tout signe religieux était interdit. »

Entre le voile et les jupes « trop longues », les détracteurs de l’Islam ne semblent pas manquer d’imagination afin de persécuter leurs cibles et ce, de quelque manière que ce soit.

Un commentaire

  1. Salam ‘aleykoum,

    Ce n’est pas la première fois que cette école stigmatise des filles musulmanes. Au mois de juin dernier lors de la soirée de remise des diplômes, l’école avait refusé de publier la photo d’une des classes sur son site parce que deux filles portaient un voile sur la photo.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*