Accueil / Actualités / [Officiel] Création d’un carré musulman au cimetière de Lausanne
Crédit photo : La Dépêche

[Officiel] Création d’un carré musulman au cimetière de Lausanne

Ce mercredi 25 mars 2015, après des discussions qui durent depuis plusieurs années, la ville de Lausanne présente officiellement son projet de création d’un espace confessionnel pour les musulmans, dans son cimetière de Bois-de-Vaux. Il est prévu au plus tard pour 2016, sont évoquées pas loin de 350 sépultures. Un choix de la part de la ville de Lausanne qui constitue une preuve dans sa volonté de vouloir intégrer ses musulmans.

Les musulmans à Lausanne, en Suisse

En Suisse, les musulmans sont au nombre de 433 000 soit seulement 5.7% de la population. Dans le canton de Vaud, où se situe Lausanne, ils sont environ 30 000 sur à peu près 755 000 habitants, une ville dans laquelle leur présence est encore moins importante (à peu près 3,9%). Une considération qui peut surprendre tant ils sont minoritaires, mais qui permettra avant tout une meilleure cohésion dans cette société majoritairement chrétienne. Ainsi, ce projet est le fruit de discussions, entre la ville de Lausanne et ses musulmans, sur la base de concessions individuelles renouvelables pour une durée de 30 ans.

Au nom de l’intégration

Un petit bout de terre pour la ville de Lausanne, mais un grand pas pour la mixité. En effet, c’est un réel exemple de mixité sociale, d’autant plus que c’est une première pour cette ville qui compte un peu plus de 30 000 musulmans dans son canton, à l’heure où ces derniers sont dévalorisés et rejetés un peu partout dans le monde. Ce projet constitue un facteur important d’intégration, de cohésion et de fortification du lien social. Alors que les musulmans ont des besoins religieux spécifiques en terme d’inhumation, l’objectif principal de ce projet sera de les mettre en conformité avec la réglementation, est donc mis en avant un équilibre entre la règlementation et leur besoin. La ville de Lausanne, dans un communiqué évoque : « Un signe tangible d’intégration ».

Ce projet pourra en effet répondre aux besoins d’autres communautés, sous conditions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*