Accueil / Actualités / Islamophobie : une Toulousaine enceinte et voilée se fait agresser
agression femme voilée

Islamophobie : une Toulousaine enceinte et voilée se fait agresser

Un nouvel acte islamophobe a été recensé parmi les centaines d’autres actes similaires depuis plus de 2 mois. Il semblerait que l’effet domino ne soit pas prêt de se terminer…

Agression lâche : « pas de ça chez nous »

Les faits se sont déroulés mardi matin, Kedidja, une jeune femme musulmane s’est faite agresser et ce, malgré sa grossesse facilement visible. Son mari, Mounir, raconte :

Ma femme venait de poser nos deux filles à l’école, l’une à la maternelle, l’autre en primaire. Au moment de repartir, elle a croisé deux jeunes hommes. L’un d’eux lui a agrippé les cheveux, a tiré sur son voile tout en l’insultant : pas de ça chez nous ! C’était un jeune européen. Nous sommes français et musulmans. Quand elle a été agressée, ma femme portait un blouson et un bas de survêtement et son hijab, le foulard traditionnel qui cache les cheveux. D’après le récit de mon épouse, c’est ce qui n’a pas plu à ce monsieur. Il a été très agressif, lui a donné beaucoup de coups. Il a même sorti un couteau. Heureusement, son ami, qui n’a pas participé au violences, lui a dit d’arrêter, que ma femme était enceinte.

Après avoir donné de nombreux coups, insulté et menacé de mort la victime, les deux hommes se sont finalement enfuis laissant Kedidja dans un état inquiétant. Les pompiers sont arrivés sur place quelques temps plus tard, emmenant la victime à la clinique Ambroise-Paré où elle sera hospitalisée. Après sa prise en charge, son mari a apporté quelques informations sur son état, annonçant : « Elle doit accoucher normalement mi-avril. Le bébé n’a rien mais ma femme a mal partout » précise son mari. « Elle a pris beaucoup de coups. Psychologiquement, c’est très dur. Elle n’arrête plus de pleurer. »

Pas de doute sur la piste islamophobe 

Une fois la plainte déposée, l’enquête a été ouverte. Hier, un enquêteur de la sûreté départementale s’est entretenu avec Kedidja durant 2 heures. La police, quant à elle, « ne doute pas du caractère raciste et islamophobe, de cette agression ». Affaire à suivre…

Un commentaire

  1. Qu’ils(les flics) fassent le boulot pour retrouver ces degenerés afin qu’ils soient condamnés comme le veut la loi .Mais je denonce le laxisme des policiers quand il s’agit de nous (musulmans) ainsi que les medias qui ne veulent que diaboliser ma religion(Islam). La justice à géométrie variable non!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*