Accueil / Actualités / Un ex-rappeur tunisien aurait rejoint l’Etat Islamique
emino

Un ex-rappeur tunisien aurait rejoint l’Etat Islamique

Non, ce n’est pas une blague de mauvais goût. On parle bien de rappeur, pas celui qui rappe des légumes mais bien celui qui se dit faire de l’art : chanter. Ubuesque mais bien réel, un dénommé « Emino », ancien artiste tunisien aux excès évidents habitué des clips vidéos et de la luxure, serait parti rejoindre l’État Islamique. Paradoxe. Non non, tout est finalement très logique.

Un État Islamique qui n’a rien d’islamique

Emino aimait frimer, alcool à la main, filles dénudées à ses côtés. C’est du moins ce qui ressort des clips qui circulent sur la toile -et que nous ne partagerons pas ici. Mais Emino aurait changé. Que ce dénommé Emino revienne sur la bonne voie, embrasse l’Islam et se repente de ses excès semble tout à fait plausible. L’Homme est pécheur, le pardon, lui, est Divin. Mais si l’on regarde l’aspect différemment, DAESH semble maîtriser l’art de la communication et de l’enrôlement. Emino est la cible parfaite, « idole » d’une jeunesse tunisienne en reconstruction, quémandeuse de liberté et de démocratie. En touchant le tronc, on peut faire bouger les feuilles. Le parcours de ce jeune Tunisien, sans repères, à peine sorti du moule de la musique, paraît moins incroyable quand on connaît les procédés de propagande dudit « État Islamique », procédés bien lointains de la rectitude.

Et si l’ « État Islamique » avait des motivations autres qu’islamiques ? Tout porte à le croire, plus que jamais.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*