Accueil / Actualités / Nice : un mariage suspendu pour « radicalisation »
mariage suspendu à Nice

Nice : un mariage suspendu pour « radicalisation »

Hier, lundi 23 mars, un couple s’est vu refuser l’accès à la mairie alors qu’il s’apprêtait à se marier; des soupçons de « radicalisation » en sont la cause.

Un mariage suspendu par la mairie

Alors qu’ils étaient en route pour finaliser leur union, deux musulmans ont eu la surprise d’être interdits d’entrée au sein de la salle de mariage de la mairie. Le couple n’a donc pu se marier pour cause de « radicalisation ». Selon des sources proches du dossier, le futur marié serait un homme connu des services de polices… La porte-parole de la mairie a déclaré :

« La Ville de Nice s’est opposée à la célébration d’un mariage, qui justifie la saisine du procureur de la République en vue de l’article 165-2 du code civil […] Le procureur de la République a fait savoir lundi matin à la Ville qu’il recevait cette opposition et a prononcé un sursis à la célébration du dit mariage. »

L’avocat du futur marié ne s’exprimera qu’après s’être entretenu avec son client, et Christian Estrosi, maire de Nice, était quant à lui invité sur le plateau d’i>Télé ce matin.

Aujourd’hui, « le pays des droits de l’Homme » qui prône et se bat pour un mariage « pour tous », l’interdit volontiers à un couple musulman se basant sur des soupçons de radicalisation infondés et non-prouvés… Affaire à suivre.

Un commentaire

  1. J’ai lu sur un autre article qu’il avait par le passé agressé un boulanger français qui ne pratiquait pas l’islam assez soigneusement à son goût.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*