Accueil / Actualités / Yémen : un attentat fait plus de 140 morts

Yémen : un attentat fait plus de 140 morts

Ce vendredi 20 mars, des kamikazes ont choisi de se faire exploser pendant la prière dans deux mosquées de Sanaa au Yémen. Des attaques revendiquées par l’Etat Islamique qui ont fait pour le moment plus de 140 morts et près de 400 blessés.

Les Houthis (chiites) pris pour cible

Depuis le mois de janvier 2015, des miliciens chiites appelés Houthis ont pris le pouvoir dans la capitale du Yémen. Ils tentent de prendre le contrôle du pays depuis maintenant plus de quatre ans mais luttent contre des représentants d’Al-Quaïda principalement ainsi que contre des tribus sunnites qui ne sont pas en accord avec ces miliciens. Lors de cette attaque, deux kamikazes se sont introduits dans une première mosquée (la mosquée Badr) et se sont fait exploser à l’intérieur quand un troisième s’est fait exploser en dehors d’une autre mosquée après qu’on lui en ai refusé l’entrée. Parmi les morts figure l’imam de la mosquée Badr et important responsable religieux de la milice, Al-Mourtada ben Zayd al-Muhatwari, selon une source médicale.

Al-Qaïda se désolidarise

Dans un communiqué de l’Etat Islamique pour revendiquer ces attaques, il est précisé qu’elles ne sont que le sommet de l’iceberg et que d’autres vont suivre à l’encontre des Houthis. La branche d’Al-Qaïda présente au Yémen qui a par le passé appelé à soutenir l’E.I a tenu cette fois à préciser qu’ils ne sont en rien impliqués dans ces attaques car ils se refusent à prendre des mosquées pour cible. Dans le même temps, des combats ont eu lieu entre des forces du Yémen et des partisans d’Al-Qaïda et ont fait une trentaine de morts.

L’accumulation d’événements tragiques dans plusieurs pays et avec toujours plus de violence n’est pas rassurante. Dans une période comme celle-ci il est plus que jamais important de rester unis et soudés afin de ne pas sombrer dans la colère. Une colère qui au final ne fera qu’alimenter un conflit déjà beaucoup trop important.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*