Accueil / Islam / Les bonnes actions : la base de la vie

Les bonnes actions : la base de la vie

Tout le monde sait que les mauvaises actions ne sont pas à faire et que l’inactivité est à réduire au maximum. En travaillant, en apprenant, en agissant, nous assimilons certaines composantes qui ne sont pas à délaisser. Voici ci-dessous quelques conseils de l’imam Al-Ghazâlî.

Extrait de sa lettre destiné à son disciple

« Ô mon fils ! Ne sois pas dépourvu d’œuvres pies ni dénué d’états spirituels. Aie la certitude que la science abstraite n’est pas d’un grand secours. Suppose par exemple qu’un homme plein de bravoure et sachant manier les armes marche dans le désert muni entre autres de dix épées indiennes, quand tout à coup, un lion énorme l’attaque. Crois-tu que les armes vont le protéger s’il ne les manie pas et ne s’en sert pas pour frapper ? Il est connu en effet qu’elles ne protègent que si elles sont maniées. De même, si un homme étudie et apprend cent mille questions scientifiques, elles ne lui seront profitables que s’il les emploie sur le terrain pratique. Un autre exemple : si un homme est atteint de fièvre et de jaunisse, dont le traitement est à base d’oxymel et d’infusion d’orge, il ne pourra guérir qu’en les utilisant. Comme dit le poète :

« Tu auras beau servir deux mille coupes de vin, ce n’est qu’en buvant que tu seras grisé » [3]

Tu auras beau étudier la science pendant cent ans, tu auras beau lire mille livres, tu ne seras disposé à recevoir la Miséricorde de Dieu qu’en agissant par des œuvres concrètes : « et qu’en vérité, l’homme n’obtient que le fruit de ses efforts » [4] ; « Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu’il fasse de bonnes actions » [5] ; « en récompense de ce qu’ils se sont acquis » [6] ; « Ceux qui croient et font de bonnes œuvres auront pour résidence les Jardins du Paradis, où ils demeureront éternellement, sans désirer aucun changement » [7] ; « Puis leur succédèrent des générations qui délaissèrent la prière et suivirent leurs passions. Ils se trouveront en perdition, sauf celui qui se repent, croit et fait le bien : ceux-là entreront dans le Paradis et ne seront point lésés » [8].

Et que dis-tu de ce hadith : « L’islam est fondé sur cinq piliers : l’attestation qu’il n’y a de dieu que Dieu et que Muhammad est le Messager de Dieu, l’accomplissement de la prière, l’acquitation de l’aumône légale, le jeûne du mois de Ramadân, et le pèlerinage au Sanctuaire pour celui qui en a les moyens » ? »

[Abu Hamid Al-Ghazâlî ]

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*