Accueil / Écrits libres / Le petit guide du parfait pigeon

Le petit guide du parfait pigeon

Amis lecteurs, face aux actualités, aux faits divers, aux nouvelles lois, vous virez complotistes ? ou bien vous osez remettre en question des vérités établies et incontestables ? Votre intuition vous pousse à rejeter les informations qu’on vous sert toutes cuites dans le bec ? Vous avez l’impression d’être une oie qu’on gave d’arguments vaseux ? Katibîn a la solution pour vous : les règles indispensables de la pensée unique ! Suivez le guide :

Règle n°1 : En les médias tu croiras

En journalisme, on ne fait jamais, au grand jamais, de propagande mensongère. Ok, il arrive exceptionnellement qu’on diffuse, par mégarde, une information pas trop vérifiée. Alors, pour tout clarifier et rétablir une relation de confiance avec le pigeon, pardon, le lecteur estimé, on torpille la source et on admet son manque de fiabilité, qui au départ avait évidemment échappé à tout le monde. L’enterrement d’affaires un peu gênantes est aussi une option : acceptez-le, oubliez tout, et réinstallez-vous gentiment devant Le Juste Prix, le JT va bientôt commencer.

Règle n°2 : Les politiciens tu écouteras

En politique, point de mythomanes, zéro manipulation, du vrai, rien que du vrai. Si le bas peuple ne sait pas interpréter les déclarations d’élites les représentant au mieux, quelque part, c’est son problème. Puis, les élus sont des citoyens lambda, bon hormis le salaire, les retraites, les indemnités de chômage, de frais, les avantages en nature… tout pareil que nous on vous dit. Appât du gain et ambition personnelle ? Connaissent pas. Amalgames et détournements ? Impossible. Droits comme des i nos politiques, quelle chance on a.

Règle n°3 : Ton enfant tu sauveras

Votre bambin n’est pas scolarisé à 3 ans ? Il ne boit pas de Champomy ? Ne regarde pas 2 heures de dessins animés par jour, ne collectionne pas les cartes Pokémon ou les Monster Hight, ne connaît pas par cœur les derniers singles de Maître Gimms et Calogero ? Prenez garde, vous frôlez l’inadaptation sociétale. Heureusement, vous conformer aux points précédemment édictés vous aidera à rattraper votre retard et à sauver votre progéniture d’un avenir incertain.

Règle n°4 : De tes voisins tu te méfieras

La confiance a ses limites. Nul ne sait de quoi Humberto, fraîchement installé dans le quartier, René, collègue au regard inquiétant, ou Moustafa, dont la barbe paraissait étrangement longue ce matin, sont capables. Chercher à dialoguer ? A connaître l’Autre et respecter ses différences ? Quésaco ? Rien de mieux qu’un débat animé par Zemmour pour se faire une idée sur les gens qui nous entourent.

En somme, le libre arbitre, l’analyse, la remise en question, c’est surfait. Offrez-vous enfin le luxe de gober aveuglément les textes et paroles dont les médias vous abreuvent, dites « oui » à une vie paisible, dénuée d’efforts de réflexion, adoptez la méthode dans son ensemble, ainsi, tout comme pour Fourest, Tasin, Morano et consorts, tout s’éclairera jeunes pigeons*.

*Nos excuses aux amoureux des moutons, ce terme est une marque déposée des Charlistes.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*