Accueil / Actualités / Montargis : les musulmans sanctionnés et accusés de prosélytisme religieux

Montargis : les musulmans sanctionnés et accusés de prosélytisme religieux

L’islamophobie du maire UMP, Jean-Pierre Door, n’est plus à prouver. Cette fois-ci, les musulmans de la ville ont été accusés de faire du prosélytisme religieux avant d’être sanctionnés d’une amende de 35 euros par personne pour avoir distribué des fleurs sur la voie publique.

 La demande de stand rejetée

Quelques jours auparavant, les Montargois musulmans avaient demandé à tenir un stand le samedi 28 février dans le centre-ville sur lequel ils distribueraient des roses aux passants afin d’agir contre les préjugés actuels à l’encontre de la communauté musulmane. La demande avait été rejetée par le maire, selon lui : « On rentre dans ce cas-là dans un prosélytisme religieux qui est totalement interdit ». 

35 euros d’amende pour avoir offert une rose

Suite à cette décision, les musulmans font le choix de, tout de même, se rendre dans la rue ce samedi-là ce qui n’a pas plu au maire. Il décide donc d’infliger une amende de 35 euros à chaque personne qui aurait distribué une rose cette journée-là.

Les musulmans sont allés au-delà de la décision du maire ce qui leur a valu une sanction, ce qui est juste dans le principe. Mais la véritable injustice ici est le fait d’interdire ce type d’action, car distribuer une rose en tant que musulman est proscrit mais lorsque cela se fait par une personne d’une autre confession religieuse, la question du prosélytisme ne se pose pourtant pas.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*