Accueil / TOP 10 / Les 10 secrets d’un mariage heureux

Les 10 secrets d’un mariage heureux

Conseiller selon son expérience ne signifie pas prétendre avoir la recette miracle d’un mariage réussi. Seulement, quand certains principes fonctionnent, et qu’en plus ils sont inspirés de l’exemple du Prophète Muhammad – paix et bénédiction de Dieu sur lui – il paraît naturel et important de ne pas les garder pour soi et d’espérer qu’ils feront le bonheur d’autres croyants, si telle est la volonté du Tout Puissant.

Cette liste, non exhaustive, est un rappel des qualités et habitudes à acquérir dans l’espoir qu’Allah – Élevé et exalté soit-Il – bénisse et comble Ses serviteurs s’unissant avec l’intention de Le satisfaire. Cela dit, la condition primordiale à la réussite d’un mariage est la crainte de Son Jugement. Viennent ensuite :

  1. La confiance : sans elle, difficile d’envisager une relation durable avec quiconque. Que ce soit au travail, entre amis ou en couple, les croyants doivent pouvoir avoir confiance les uns en les autres. La vie conjugale peut vite se transformer en cauchemar si les époux imaginent les pires scénarios et tromperies dès que le téléphone ou la boîte mail sonnent… Elle s’acquiert et se cultive au fil du temps, car dans ce domaine rien n’est acquis.
  2. L’estime mutuelle : la femme et le mari sont un miroir l’un pour l’autre. Ils se construisent et évoluent principalement en fonction du regard que leur partenaire porte sur eux. Tenir sa moitié en haute estime constitue un rempart contre l’irrespect, les rumeurs, et peut l’encourager à mener ses projets à bien. Attention toutefois à l’excès : veillez, pour son bien, à ne pas gonfler outre-mesure l’ego de votre époux(se).
  3. Le soutien inébranlable : bienveillance et efforts de compréhension sont les fondements de ce principe sans lequel l’union est fortement mise à mal. Étroitement lié aux points précédents, cet aspect essentiel du couple peut s’avérer salvateur en cas de troubles. Face aux tracas et aux épreuves, qu’ils soient familiaux ou professionnels, l’épaule de celui qui partage votre vie doit être un pilier solide vous procurant équilibre, courage et sérénité.
  4. Le pardon : parce que nul n’est parfait ici-bas, qu’il serait illusoire d’idéaliser son partenaire et que notre Créateur associe ceux qui pardonnent aux gens de bien, il va de soi qu’il faille avant tout appliquer ce principe dans son foyer, se montrer compréhensif envers l’autre et ne pas exagérer dans les reproches et la rancune. Et quels merveilleux traits de caractère que la patience et le pardon.
  5. L’encouragement dans le bien : comme toute attitude souhaitable en tant que musulman, le fait d’encourager et soutenir son époux(se) dans le bien, le pousser à accomplir des actions salutaires et lui rappeler leurs mérites auprès d’Allah – exalté soit-Il – est un moyen et un signe de bénédiction divine du mariage. Il peut simplement s’agir de partager un repas avec vos voisins, de délaisser toute médisance, se rappeler la grandeur de Notre Seigneur…
  6. L’écoute, le dialogue, l’attention : ces trois points forment un tout nécessaire au bon fonctionnement du couple. De lui découle l’entente. Bien qu’hommes et femmes ne soient pas égaux en terme de bavardages, il est toujours agréable de se sentir écouté et pris en considération. Mais nul besoin de grands discours, l’attention la plus précieuse se manifeste bien souvent au travers de petits actes et de compliments sincères.
  7. L’entraide : Messieurs, Mesdames, votre partenaire n’étant normalement pas surhumain, n’hésitez pas à lui venir en aide dans ses tâches quotidiennes. Alors, évidemment, certains domaines ne sont pas accessibles à tous et mieux vaut connaître ses limites, mais le couple étant une équipe, si possible efficace et motivée, il ne pourrait lui être que profitable de s’entraider. Et si vous ne le faites pas, valorisez au moins les efforts de votre moitié.   
  8. La définition d’objectifs communs : le jour de leur rencontre, les futurs époux ne sont pas forcément tout à fait sur la même longueur d’onde, surtout concernant leur avenir, il est donc essentiel de s’accorder sur une vision réaliste et satisfaisante de celui-ci. L’on évite ainsi certaines déconvenues du style devoir faire ses valises pour le Groenland un mois après l’aménagement dans le nid douillet dont rêvait Madame.
  9. Les rituels : ciment du couple, et à ne pas confondre avec routine, ils apparaissent d’une importance capitale lorsque les obligations des mariés les contraignent à s’éloigner. Ainsi, s’imposer l’habitude de dîner dans le même plat, de se retrouver autour d’un thé lorsque des tensions ou des incompréhensions apparaissent, ou bien simplement prévoir un rendez-vous romantique hebdomadaire, sont de bons moyens de rester unis.
  10. Le respect : autant dans le comportement que dans le langage, il est la base de toute relation et doit être mutuel. Il consiste en l’acceptation des choix et préférence de sa moitié, la tolérance et la bienveillance à l’égard de sa famille, le respect des engagements pris avant et pendant le mariage, des divergences possibles aussi, notamment dans le domaine religieux…
Le secret, en réalité, ne réside pas tant dans le fait de patienter une fois mariés, mais plutôt avant le mariage, et prendre le temps de trouver celui ou celle qui vous conviendra réellement et saura vous combler, avec la permission d’Allah. Et non, l’amour ne figure pas dans la liste, car il est le fruit de l’application quotidienne de ces principes, et en résulte logiquement.

3 plusieurs commentaires

  1. Baraka allah ou fikoum pour ce beau rappel.
    A mettre en oeuvre une fois ma babouche trouvée incha allah

  2. Salem ahlikoum, voilà de très bons conseils: pourriez-vous svp me transmettre cet article en arabe ou me communiquer un lien de ce type en arabe Barak Allaah oufikoum

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*