Accueil / Actualités / Fusillade au Danemark : les médias crient au terrorisme !

Fusillade au Danemark : les médias crient au terrorisme !

Ce samedi, en marge d’une conférence organisée au Danemark sur le thème « art, blasphème et liberté d’expression », une fusillade a éclaté faisant 1 mort et 3 blessés. Les sujets évoqués et la présence de Lars Vilks, le premier auteur de caricatures envers le prophète (sallallaho alayhi wa salam), ont tout de suite provoqué des réactions évoquant une attaque « terroriste » et la « menace islamiste ».

« La même intention que Charlie Hebdo« 

L’ambassadeur francais M. François Zimeray était présent à cette conférence, et juste après l’annonce de cette fusillade il a été joint et a déclaré :

Ils nous tiraient dessus de l’extérieur. C’était la même intention que Charlie Hebdo sauf qu’ils n’ont pas réussi à entrer

L’ambassadeur a ensuite ajouté : « On a réussi à s’enfuir de la pièce, et là on reste à l’intérieur car c’est encore critique. Les assaillants n’ont pas été attrapés, ils peuvent très bien être encore dans le quartier »
La police danoise parle d’environ 200 coups de feu tirés lors de cette fusillade, des balles sont passées à travers les portes et les fenêtres mais fort heureusement les personnes présentes avaient pu s’enfuir de la salle.

Un suspect « d’apparence arabe« 

C’est en ces termes que la police du Danemark s’est exprimée à travers son signalement, en précisant : « Un homme de 25-30 ans, d’environ 1,85 m, de corpulence athlétique et d’apparence arabe, mais avec une peau plus claire que la normale et avec les cheveux noirs et raides« . Certains médias et hommes politiques français, dont Laurent Fabius, ont tout de suite parlé « d’attaque terroriste » et « d’attentat« , faisant également le parallèle avec la présence du caricateur danois pour évoquer la « menace islamiste« . Sur la toile de nombreux internautes pointent du doigt les musulmans avant même d’en savoir davantage sur les tenants et aboutissants de l’affaire, et d’autres ironisent sur la nécessité de ne pas faire d’amalgames.

Un nouvel événement malheureux dont il faudra attendre quelques jours avant de tirer les premières conclusions. Avec la répétition de mauvaises communications, une partie de la population se trouve confortée dans sa crainte de l’islam et des musulmans, un constat inquiétant pour les mois à venir. Il est important de rappeler le poids des mots dans la communication, que certains sous-estiment, et qui peut conduire à une totale incompréhension qui rend difficile le « vivre ensemble ».

 

Un commentaire

  1. ouais soignez vos titres un peu, vous aussi, non ?! terrorisme ne veut pas dire musulman ! en effet c’est du terrorisme sauf que là, les médias gardent toujours la même ligne directives terrorisme, islam, musulman

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.