Accueil / Actualités / Un parti musulman fait trembler la classe politique

Un parti musulman fait trembler la classe politique

Les critiques explosent chez les politiques pour dénoncer ce nouveau parti musulman qui aimerait intégrer huit cantons aux élections départementales du mois de mars.

Présentation et projets de l’UDMF

Ce parti, l’Union des démocrates musulmans de France, a été créé par Najib Azergui en novembre 2012. L’UDMF aimerait participer aux élections départementales en mars et aimerait rassembler les 500 signatures pour participer aux élections présidentielles. Sur leur site, nous pouvons voir en introduction : « Nous sommes fier d’incarner aujourd’hui le renouveau et le dynamisme d’une France qui avait perdu tout espoir en l’avenir et en sa politique traditionnelle ». L’UDMF présente ses projets et montre clairement les difficultés économiques, la « crise des valeurs » et la « perte de confiance » de la France en « état d’urgence ». Les musulmans de France ont tout à fait le droit d’avoir un parti politique, il précise même que : « Dans la diversité sociale et culturelle qui compose notre Nation, l’islam, deuxième religion du pays, en était jusqu’alors exclus à cause de toutes une série de clichés que nous comptons bien balayer ».

L’UDMF dérangerait le paysage politique français

Jean-Frédéric Poisson, président du PCD, s’exprime sur ce sujet : « Nous ne sommes pas du tout dans le même état d’esprit, explique-t-il, car l’inspiration de l’UDMF semble tout droit issue d’une application stricte d’un certain nombre de principes du Coran dans l’espace public. Ce n’est pas l’aspiration du Parti chrétien démocrate. ». Il réduit le parti qui existe en un simple projet musulman. En voyant les propos que Jean-Frédéric Poisson a tenus après l’attentat de Charlie Hebdo, nous voyons qu’il n’a pas de vision très claire de l’islam :

« Alexandre Meyer : Jean-Frédéric Poisson, quelle est votre réaction face à cet attentat ?

 » Jean-Frédéric Poisson : […] Aujourd’hui, en France, au-delà de l’émotion et de la tristesse qui assaillent les Français, il est temps de voir clair, et j’attends de l’intervention de François Hollande tout à l’heure une très grande fermeté à l’égard de cet aspect de la religion musulmane qui est barbare, qui ne demande qu’à continuer de l’être, et à l’égard duquel nous avons jusqu’ici fait preuve d’une assez grande faiblesse. « 

Qu’en pense le FN ?

Au Front national, cette situation s’inscrit comme « la suite logique de tout ce que nous vivons », Louis Aliot estime que le projet de ce parti concernerait le voile et se résumerait à des interdits. Il pense que ce parti handicapera l’UMP et le PS sur des « minorités clientéliste très ciblées ». Il invite les autorités à vérifier les statuts et les légalités de l’UDMF. Louis Aliot affirme que les Français musulmans doivent se contenter des partis existants. Il croit que c’est une « dérive très claire » et une « américanisation de notre vie politique. »

Steeve Briois, maire FN d’Hénin-Beaumont, va jusqu’à dire que la présence de huit listes UDMF aux cantonales est une « attaque aux fondements même d’une république laïque » car il pense que cette république « doit combattre toute forme de replis communautaristes ». Il se dit aussi « profondément choqué » et « abasourdi » et accuse la classe politique de ne pas avoir pris « ses responsabilités ».

2 plusieurs commentaires

  1. Normal qu’ils paniquent, car ce parti ne sera pas soumis à …

    http://youtu.be/lFO_rUJ-irw

  2. bon pour tout le Monde , est bonne continuation UDMF.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*