Accueil / Actualités / Obama envoie l’armée de terre contre l’E.I.
Barack-Obama

Obama envoie l’armée de terre contre l’E.I.

Injustice sur injustice, le monde ne va pas bien : plus rien n’est stable. L’actualité annonce mauvaise nouvelle sur mauvaise nouvelle. Une question se pose : faire ou ne pas faire la guerre, pour la paix ? Marchons ensemble pour la paix…

La famille Obama menacée par des hackers E.I.

Les hackers qui se revendiquent de l’Etat Islamique (E.I.), ont menacé la femme et les enfants du président Barack Obama. Ils ont souhaité une « sanglante Saint-Valentin » à Michelle Obama, la femme du Président américain. Dans un message, ils écrivent : « Sanglante St-Valentin #Michelle Obama! Nous vous surveillons, vos filles et votre mari ! ».

La Cyber-insécurité

Une enquête a été lancée par la police américaine sur le hack du compte Twitter du magazine Newsweek de New-York. Les hackers ont posté un message disant : « Je suIS IS », Islamic State of Iraq and Syria, se référant au « Je suis Charlie » de l’attentat de Charlie Hebdo. L’intrusion n’a duré que quelques minutes, Newsweek a vite repris le contrôle de son compte.

Dû aux nombreux piratages informatiques de journaux populaires, Josh Earnest affirme que : « Ces derniers mois, plusieurs médias et d’importantes institutions ont été compromis, ou du moins leurs systèmes informatiques ». Le représentant de la Maison Blanche ajoute que : « Cela nous rappelle combien c’est important que le Congrès légifère en matière de Cyber-sécurité, comme l’a souligné le président le mois dernier, et qu’il y a des choses de bon sens que nous pouvons faire pour mieux protéger les Américains et mieux répondre à ces incidents quand ils surviennent »

Selon certaines sources, les Etats-Unis vont mettre en place un centre d’analyse des Cyber-menaces.

Obama lance la poursuite de la guerre contre l’E.I.

La Maison Blanche veut que des raids des forces spéciales agissent sur des opérations de sauvetage ou des opérations de renseignements.

L’article 2 du document transmis au Congrès annonce que : « Les pouvoirs accordés (…) n’autorisent pas l’usage des forces armées des Etats-Unis dans des opérations durables de combats terrestres offensifs ». Cet article permettrait le déploiement de soldats mais ne permettrait pas d’actions offensives terrestres.

Selon New York Times, Obama interprète porte ouverte à des opérations au sol, de courte durée, afin de « traquer des dirigeants ennemis ou secourir du personnel américain ».

L’autorisation semblerait avoir une validité de 3 ans « à moins qu’elle ne soit renouvelée ». Elle annonce que le président devra informer de la situation tous les six mois au Congrès. Par contre, aucune limitation géographique n’est précisée aux opérations par l’armée contre l’E.I.

Le Président américain n’ordonnera pas d’opérations terrestres au Moyen-Orient mais pourrait, si nécessaire, le faire pour le déploiement des forces spéciales contre l’Etat islamique. Aussi, il a affirmé mercredi dernier que la coalition internationale menée par les Etats-Unis contre ISIS « est à l’offensive » et que l’Etat islamique « sera vaincu ».

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*