Accueil / Actualités / États-Unis : 3 étudiants musulmans froidement abattus !
3 étudiants musulmans abattus

États-Unis : 3 étudiants musulmans froidement abattus !

Alors que les actes islamophobes se multiplient en France et dans le monde en général, ce sont des innocents qui sont en train de payer pour des actes qu’ils n’ont pas commis, sous le silence complice des médias.

3 étudiants froidement abattus à leur domicile

Hier, mardi 10 février, c’est au sein d’un quartier universitaire de Chapel Hill que 3 étudiants ont été retrouvés morts. Dhea Barakat, 23 ans, Yusor Mohammad, sa femme de 21 ans et Razan Mohammad, sa sœur de 19 ans, étudiaient à l’université de Caroline du Nord. A 17h00, les coups de feu se sont fait entendre au sein du quartier universitaire : Craig Stephen Hicks, 46 ans, a assassiné les 3 étudiants en médecine par balle. Les habitants du quartier sont choqués par le drame. L’une d’eux confie :

« C’est un quartier vraiment calme, avec beaucoup d’étudiants, de jeunes professionnels et des familles. Je pensais être en sécurité ici. »

Le tueur se rend immédiatement à la police

Quelques instants plus tard, l’assassin s’est rendu lui-même à la police, et 10 minutes après le crime, les cadavres ont été découverts. Craig Stephen Hicks est un islamophobe, qui ne s’en cache pas. On peut lire sur sa page Facebook : « Étant donné les énormes dégâts que votre religion a faits dans ce monde, je dirais que j’ai non seulement le droit, mais aussi le devoir, de l’insulter. »

Parmi les 3 défunts (qu’Allah leur fasse miséricorde), Shaddy Barakat, étudiant en odontologie, était bénévole au sein d’une association qui octroie des soins dentaires aux jeunes palestiniens. Il était contre toute forme de discrimination et s’exprimait ainsi sur son compte Twitter :

« C’est vraiment triste d’entendre des gens dire que nous devrions “tuer les juifs” ou “tuer les Palestiniens”. Comme si cela allait changer quelque chose. »

Le silence des médias dénoncé

Si le monde s’est littéralement mobilisé pour une dizaine de morts il y a tout juste un mois, personne ne s’est tourné vers le crime de ces 3 jeunes étudiants musulmans. Un groupe de soutien sur Facebook -qui a récolté en quelques heures plus de 25 000 « j’aime »- a alors été créé dans le but de dénoncer ce silence médiatique et le hashtag #MuslimLivesMatter a été lancé.

Mettez fin à ce silence criminel. Partagez, diffusez, informez, car le média c’est VOUS !

Un commentaire

  1. La oummah vaincra .

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*