Accueil / Actualités / L’humour très discret de Sophia Aram
Crédit photo : France inter

L’humour très discret de Sophia Aram

Suite à la mort du roi d’Arabie Saoudite Abd’Allah Ibn Abdel Aziz, Christine Lagarde directrice du FMI a voulu saluer à sa manière l’oeuvre du défunt monarque en matière de droits des femmes en le qualifiant de « défenseur des droits des femmes au féminisme discret ». C’est à cette occasion que Sophia Aram, parée d’un Niqab dans les studios de France Inter, a tenu à reprendre ironiquement les propos de Christine Lagarde et en a profité pour critiquer certaines lois en Arabie Saoudite et insidieusement le port du Niqab.

Au bon souvenir de Michel Leeb 

Un spectacle assez affligeant même s’il est vrai qu’un certain nombre de choses sont à revoir en Arabie Saoudite et pas qu’au niveau des droits des femmes. Et quand bien même le sens de l’évolution des droits des femmes n’est pas forcément dans l’obligation d’aller dans le sens qu’on lui prédestine à l’Ouest… On passera sur la qualité de l’humour rempli de clichés ( et non les saoudiennes ne sont pas toutes les femmes pourries gâtées de la famille royale) qui rappelleraient un sketch de Michel Leeb. C’est surtout cette fâcheuse manie de se moquer des coutumes issues de l’islam, pour faire de l’audimat, qui énervera (Le niqab entre autres).

Le Niqab, ni en France ni ailleurs 

En France le port du Niqab est interdit et vivement critiqué. Et cela n’étant pas suffisant pour bon nombre, on insulte et se moque du vêtement. Alors que cela entre dans les droits de chaque citoyen à la libre pratique de la religion musulmane.

Tout l’ethnocentrisme des élites occidentales et contradictions à leurs propres valeurs civilisationnelles se retrouvent dans son billet. On se réclame ici du multiculturalisme  pour finalement mieux s’arroger le droit d’évaluer et de militer contre la préservation d’autres cultures à l’étranger.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*