Accueil / Actualités / Explosion des ventes de livres islamiques en France
Livres islamiques

Explosion des ventes de livres islamiques en France

Au lendemain de l’attentat de Charlie Hebdo à Paris, les librairies ont constaté une forte augmentation des ventes de Corans et de livres concernant l’Islam. Qui ? Où ? Combien ?

Les conséquences médiatiques

Voulant être réactifs aux événements dramatiques, les médias balancent des informations sans se préoccuper des conséquences que leurs dires peuvent créer. Suite à cela, la culture arabo-musulmane aurait repris le devant de la scène mais elle aurait aussi pris un coup en dessous de la ceinture. Si le travail avait été fait correctement, seul le terrorisme aurait été dénoncé et concerné.
En conséquence et afin de soutenir les victimes de l’attentat, le journal Charlie Hebdo a explosé ses ventes. Bizarrement, ce ne sont pas les seuls. Les librairies ont été en rupture de stock de Corans, de livres parlant de Djihâd, d’interaction entre islam et christianisme, de terrorisme, la religion en général et bien d’autres parlant d’Islam.

Témoignage et l’oubli de la Palestine

À la Fnac de Saint-Lazare à Paris, les responsables du rayon Sciences Humaines et Religions disent avoir été en rupture de stock dès le lendemain et ils ajoutent : « Habituellement, le rayon fonctionne bien, mais là, en quelques heures, le rayon était vide, je n’avais plus de Coran. Les livres de Tariq Ramadan ou l’Islam expliqué aux enfants (et à leurs parents) marchent très bien aussi ».

À la librairie musulmane du 11ème arrondissement de Paris, le responsable dit qu’il n’a pas vraiment remarqué de grands changements. Sauf pour le livre La Biographie de Muhammad le Prophète qui a été vendu 10 à 15% en plus par rapport à d’habitude.

À la Fnac de La Valentine, le vendeur indique avoir : « plus de demandes sur ce que sont les religions chrétiennes, musulmane ou judaïque ». Puis il ajoute que ces livres vendus sont : « uniquement liés au terrorisme en France, leurs réseaux, les risques et à la religion » et que : « la guerre judéo-palestinienne, il n’y a pas de demande » avec étonnement.

Les clients des ouvrages

Ces clients ne sont pas forcément pratiquants et semblent issus de milieux très différents et de tous âges. Ils veulent s’informer sur ce que dit le Coran ou notamment sur la violence ou encore sur le Djihâd.

 

Un commentaire

  1. Bonjour,

    Je suis une de ces personnes qui ont acheté des ouvrages sur l’Islam. J’ai acheté le Coran, des livres sur les mystiques, sur Abd el-Kader, sur le soufisme). J’ai été très rapidement écœurée par la façon dont les personnes au pouvoir se montraient arrogantes envers ceux qui osent encore aimer Dieu, les traitant en gros d’obscurantistes. Pour ces gens, ce qui est invisible n’existe pas. Je les plains.

    Je ne suis pas pratiquante (je suis baptisée protestante) mais je pense que notre époque est assoiffée de spiritualité et de profondeur, face au consumérisme effréné qui est le nouveau credo, et tous, qu’ils soient chrétiens, athées ou indifférents, tous ne se soucient que d’une chose : leur pomme. Pendant que la terre et nos psychés subissent la destruction.

    Ma recherche en achetant ces livres est donc clairement de nature spirituelle, tout en étant extrêmement respectueuse du monde ici-bas. Je pense que je vais apprendre l’arabe actuel et ancien, pour mieux avoir une chance de ressentir ce que je ressens de façon encore confuse de l’Islam…

    Voilà mon petit témoignage de citoyenne lambda. Je pense qu’une des meilleures façons de lutter contre ce que certains appellent le désenchantement, c’est de cultiver nos liens, nos richesses intérieures.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*