Accueil / Actualités / Disparitions d’enfants en Côte d’Ivoire, le retour des sacrifices rituels ?

Disparitions d’enfants en Côte d’Ivoire, le retour des sacrifices rituels ?

Les autorités ivoiriennes font état  d’un phénomène pour le moins troublant : en l’espace de deux mois, 21 enfants disparus ont été retrouvés morts et mutilés. La piste des sacrifices rituels privilégiée pour expliquer cette « nouvelle criminalité« .

Des crimes odieux

La ministre ivoirienne de la Solidarité et de l’enfant, Anne-Désirée Ouloto, dénonce cette situation en déclarant à la presse que la Côte d’Ivoire doit « faire face à une nouvelle criminalité à travers ce phénomène très préoccupant et d’une extrême gravité d’enlèvements d’enfants« . Le directeur de la police régionale, le général Brindou M’Bia, a indiqué, lors d’une conférence de presse, que ces enfants « sont retrouvés morts, mutilés, avec la disparition de leurs parties génitales ou décapités« . Ces faits d’une rare barbarie laissent penser qu’il s’agit du retour des sacrifices rituels.

Malheureusement, le continent africain est souvent le théâtre de ces actes ignobles. En effet, les albinos sont également victimes de ces pratiques, chassés telles des bêtes pour satisfaire des rites occultes. Un véritable fond de commerce pour ces fous.

La soif du pouvoir

Un prêtre abidjanais, l’abbé Norbert Abékan, évoque la possibilité de l’implication de « brouteurs« . Selon lui, les « brouteurs » sont des personnes spécialisées dans les escroqueries sur internet, qui feraient « des sacrifices humains pour pouvoir mieux arnaquer » espérant augmenter leurs chances de gagner plus d’argent. Il évoque également l’approche des élections présidentielles pour expliquer ce phénomène qui plonge le pays dans un terrible cauchemar.

Un suspect déjà arrêté

Après une nouvelle disparition, Samuel, informé du triste phénomène qui touche son pays, diffuse une photo de son fils, Evan, sur les réseaux sociaux.  Cette démarche a permis de retrouver l’enfant sain et sauf, un internaute ayant reconnu l’enfant alors accompagné d’un « homme au comportement étrange« . La police s’est donc rendue sur les lieux et a retrouvé le petit Evan en compagnie de son ravisseur, d’origine nigériane ainsi que trois autres enfants en bas âge.

Aucune information n’a été communiquée par la police suite à cette arrestation.  Est-il à l’origine des précédents enlèvements ? Des précédents meurtres ? Quelles sont ses motivations ? Agit-il seul ou pour le compte d’une organisation ? Autant de questions pour le moment sans réponses et qui laissent les Ivoiriens dans la crainte.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*