Accueil / Actualités / Bulgarie : regain de tension pour les musulmans

Bulgarie : regain de tension pour les musulmans

La vie d’un musulman en Bulgarie est loin d’être paisible depuis maintenant plusieurs années. Le pays compte pourtant près de 12% de sa population de confession musulmane, majoritairement des Turcs, le reste étant des immigrés du Proche-Orient (Palestine, Irak, Syrie, etc).

Persécutés par le régime de Todor Jivkov

Chef d’Etat du pays entre 1971 et 1989, il avait décidé de procéder à « l’unification définitive d’une nation majoritairement chrétienne par l’éradication de la présence turque/musulmane dans le pays » en menant une politique très dure à l’encontre des musulmans, bien que Bulgares, depuis près de six siècles pour la plupart. Pour l’Eglise orthodoxe, très influente en Bulgarie, ils étaient considérés comme des étrangers et une véritable politique de propagande à l’encontre de ces Bulgares musulmans fut menée par celle-ci.

Des Roms se convertissent, le retour des persécutions

Au début des années 2010, un important phénomène de conversion à l’islam a émergé au sein de la communauté Rom de la Bulgarie. Dans le même temps, de nouvelles actions de rejet de la part de la majorité de la population ont vu le jour via des mouvements relativement violents comme il est visible dans la vidéo ci-jointe(vidéo de 2012). Le climat semblait s’être radouci pour les musulmans de Bulgarie mais les récents événements portent à nouveau une lumière négative sur ceux-ci. En effet, parmi ces convertis, une minorité est soupçonnée de collaborer avec l’Etat Islamique et a été arrêtée fin 2014 pour « appel à la guerre ». Une dizaine de Roms ont été emprisonnés et la peur règne dans les quartiers musulmans de Bulgarie.

Difficile de déterminer si cette nouvelle action à l’encontre de cette communauté est réellement fondée ou s’il s’agit d’une nouvelle provocation envers une population déjà plus qu’exclue. L’avenir paraît sombre pour les musulmans bulgares qui vont devoir redoubler de patience et de solidarité dans cette nouvelle épreuve.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*