Accueil / Écrits libres / [Etats-Unis] : Victime de racisme à… 4 ans

[Etats-Unis] : Victime de racisme à… 4 ans

Difficile à croire, mais ce joli petit minois a bien été confronté au racisme, et ce, à seulement 4 ans… L’histoire se passe à Saint-Louis, dans le Missouri.

« Je ne veux pas être ta copine car je n’aime pas les gens de couleur »

Comme tous les enfants, ils arrivent que Londy soit triste à la sortie de l’école. Une tristesse qui peut-être due à une dispute avec sa meilleure amie, un mauvais résultat, après être tombée en jouant à la balle au prisonnier. Bref ! Une multitude de raisons pour lesquelles Londy peut retrouver sa maman attristée par un évènement qui s’est produit dans la journée. Sauf que ce jour là, ce n’était rien de tout ça. Et pour cause ! Sa maman, Tomeka Fisher, voyant la petite fille pleurant toutes les larmes de son corps, un jour de décembre, la questionne sur le pourquoi du comment. C’est avec étonnement que la maman apprend que ça toute petite a été victime de racisme. Non pas de la part d’un adulte, mais d’une de ses camarades. En effet, cette dernière lui aurait clairement dit ne pas vouloir être son amie car elle n’aimait pas les gens de couleur… Motifs sidérant, de surcroît, quand l’on sait que cela sort de la bouche d’une enfant.

Une vidéo extrêmement touchante

Tomeka Fisher entreprit donc de faire une vidéo du témoignage de la petite fille afin de la publier sur Facebook, de connaître le point de vue de ses amis sur la situation et solliciter la réflexion quant aux préjugés véhiculés par la société et transmis par les parents. Alors que la maman souhaitait partager cette vidéo uniquement avec ses amis, ce sont plus de 10 millions de personnes qui ont été touchées par le témoignage de la petite Londy.

 « C’était incroyable. Je voulais juste que les gens sache qu’aucun enfant ne devrait dire à quelqu’un qu’il ne veut pas être son ami à cause de sa couleur de peau ou de ce à quoi il ressemble. »

 

Tout est bien qui finit bien…

Parmi ces 10 millions de personnes attristées par les pleurs de Londy, le papa d’Holland. Celui-ci a, en effet, été très touché, au point d’en parler à sa fille, et de lui expliquer la situation. Holland et son père, vivant également dans le Missouri, décidèrent de lui faire un joli dessin sur lequel était inscrit « Je serai ton amie » afin de lui remonter le moral.

« J’ai vu l’histoire de Londyn et la vidéo postée par sa mère m’a brisée le cœur. Je suis rentré chez moi et je l’ai montré à ma fille de 5 ans. Nous en avons parlé et c’était une façon pour ma fille d’apprendre combien les mots peuvent faire du mal« , a expliqué le papa d’Holland à KFVS 12, une chaîne de télé locale.

Touchées, Londyn et sa mère ont fait une autre petite vidéo dans laquelle figure Londyn tenant le dessin en question, afin de remercier Holland.

Si le racisme peut accabler une petite fille de 4 ans, demandez-vous les ravages qu’il peut provoquer sur une personne plus mâture. Et n’oubliez pas, nous serons toujours un étranger pour quelqu’un…

2 plusieurs commentaires

  1. Pauvre petite fille, il ne faut pas pleurer, tu aura à l’avenir des amis plus gentils et plus intelligents.

  2. voyez ce que la stupidité du RACISME
    on ne née pas raciste on le devient!!!!!!!!
    crois mois petite ce qui ne tue pas rend fort!!!

    IF YOU WANT . I CAN TO BE YOUR FRIEND
    BE PRIDE , BE BLACK, BE YOURSELF
    NEVER GIVE UP , YOU STILL BEAUTIFULL
    BIG KISS LONDY

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*