Accueil / Actualités / Plus de 1 500 migrants abandonnés à l’Europe

Plus de 1 500 migrants abandonnés à l’Europe

Fin 2014 et début 2015, en l’espace de dix jours, près de 1500 migrants venus de Libye, d’Irak ou encore de Syrie se sont retrouvés abandonnés dans des « bateaux poubelles » au large des côtes européennes. Sans équipage, dans des conditions sanitaires déplorables, ces personnes sont laissées sur place par les trafiquants en attendant que les secours européens les prennent en charge.

Environ 6 000€ par tête, plus de 500 personnes par bateau

Ce sont les chiffres avancés concernant le prix approximatif pour un voyage vers l’Europe dans un cargo, et environ la moitié dans un bateau plus petit. Ces cargos sont de vieux bateaux en très mauvais état qui sont rachetés à un prix très faible par les trafiquants qui ensuite les remplissent de personnes à la recherche d’un avenir meilleur dans des conditions inhumaines. Les migrants sont des hommes, des femmes et des enfants poussés par le désespoir et qui acceptent de payer un tel prix humain et financier pour tenter de trouver une meilleure vie en E;urope. Les trafiquants quant à eux abandonnent sans scrupules les migrants en pleine mer sur un bateau acheté 200000 dollars environ et dont le transport leur rapporte au minimum quatre fois plus.

L’Europe dépassée par la situation

Trois bateaux entre le 20 décembre et le 2 janvier sont arrivés avec le même mode opératoire près des côtes italiennes. Les trafiquants remplissent le plus possible le cargo avec les passagers, ils prennent la route vers l’Europe, et une fois au large de l’Italie, l’équipage quitte le navire qui est lancé à toute vitesse vers les côtes. Cette situation ne laisse pas le choix, il faut secourir les passagers. De nombreux plans européens visant à renforcer la surveillance des bateaux susceptibles de transporter des migrants ont été mis en place mais la réalité des faits montre que cette politique est inefficace. En revanche, selon les responsables de la Commission européenne, il n’est pas envisagé d’approfondir les recherches sur les passeurs et leurs réseaux, ce qui pourrait pourtant permettre d’intervenir en amont et d’éviter à des centaines de personnes de se retrouver dans ce genre de situation.

Ces événements mettent en lumière la situation toujours plus difficile de certains pays qui poussent les habitants à tenter l’impossible pour trouver une vie meilleure. De plus, les moyens de trafiquants d’êtres humains sont de plus en plus grands et semblent avoir une réelle longueur d’avance sur les autorités européennes. Au vu de cette situation, il est aisé de voir quelle place occupe la traite des êtres humains dans les priorités de l’Europe.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*