Accueil / Actualités / Allemagne, division du peuple concernant l’immigration

Allemagne, division du peuple concernant l’immigration

Depuis plusieurs mois, l’Allemagne voit s’amplifier un phénomène de rejet vis-à-vis des étrangers et des musulmans. Les médias relaient volontiers les différentes manifestations contre l’immigration mais beaucoup moins les initiatives locales favorisant l’intégration des immigrants.

Pegida, les néonazis et les anti-Europe

Ces dernières semaines, la montée en flèche de Pegida à mis en lumière la situation en Allemagne, à savoir qu’une importante partie de la population se positionne contre l’immigration. En effet, le mouvement Pegida (vu dans un article précédent) a débuté ses manifestations avec près de 500 personnes pour en atteindre environ 10000 en seulement quelques semaines. Se sont joints à ce groupe certains néonazis et autres partis anti-Europe. L’Allemagne vient de devenir la seconde terre d’immigration après les Etats-Unis (450000 migrants, en majorité européens pour 80 millions d’habitants contre 975000 migrants pour 315 millions d’habitants) et la population est partagée sur la façon de recevoir ces nouveaux arrivants. Pour certains, les immigrants sont trop nombreux et l’Allemagne n’a pas vocation à les accueillir tous, pour d’autres il est important de se mobiliser pour venir en aide à des personnes cherchant simplement un cadre de vie plus favorable.

Des manifestations qui s’équilibrent

Dans sa communication, le Pegida fait référence à l’islam qui menacerait la société allemande, sachant que les musulmans représentent moins de 2% de la population du pays, il apparaît difficile de prendre cette menace au sérieux. En revanche, ce mode de communication permet de surfer sur le « buzz » anti-islam présent à l’international. De l’autre côté, se trouvent des citoyens allemands qui s’organisent pour venir en aide aux immigrants de manière bénévole : distribution de repas, de couvertures, cours d’allemand, aide aux démarches administratives… Ces mêmes personnes commencent à répondre aux manifestations en organisant eux-même leurs propres mouvements. Pour exemple, lors des manifestations de ce lundi 22 décembre, les anti-pegida étaient plus nombreux que les pro (20.000 contre 17.500).

La situation en Allemagne mérite une attention particulière puisque ce pays est considéré comme le moteur économique de l’Europe. Il est intéressant d’observer la mobilisation de la population allemande en faveur des immigrants via les actes de charité et les manifestations. Les faits actuels révèlent une nouvelle fois la mise en lumière plus importante par les médias des événements négatifs, considérés comme plus « vendeurs ».

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*