Accueil / Actualités / Avancée sociale dans le monde musulman : l’IPE marocaine

Avancée sociale dans le monde musulman : l’IPE marocaine

1er Décembre 2014, après 12 ans de tractations, le Maroc vient de mettre en place une petite « révolution » interne : l’ Indemnité pour Perte d’Emploi. Les critères d’éligibilité sont bien définis et il est fort possible que ce ne soit que le début de l’avancée.

780 jours travaillés sur 36 mois

C’est un grand pas en avant pour le Maroc et le monde musulman avec la mise en place de l’IPE, un système qui va permettre une aide financière pour la réinsertion des citoyens actif.Avec cette réforme le Maroc rejoint d’autres pays comme l’Algérie, la Turquie ou l’Egypte qui amènent déja ce type de prestations sociales. Son fonctionnement est simple et concerne exclusivement les salariés du secteur privé. Pour pouvoir prétendre à une indemnisation, il faut être inscrit à l’ANAPEC (agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences), avoir travaillé un minimum de 780 jours sur les 36 derniers mois, et au moins 260 jours sur les 12 derniers mois. L’indemnisation représente 70% du montant mensuel perçu sur les 36 derniers mois, et ne dépassera pas le smig actuel (2350dh soit environ 211€). Enfin, l’indemnisation se fera sur un maximum de six mois.

Une avancée sociale importante

Voici maintenant plus de dix ans que le Maroc s’est penché sur son système social et ce dans différents domaines. L’IPE est une illustration de sa volonté à offrir aux citoyens davantage de prestations sociales, dans la lignée de la mise en place d’institutions comme la CNSS (caisse nationale de sécurité sociale) ou encore l’ANAM (agence nationale de l’assurance maladie). Le gouvernement marocain a versé une aide de près de 45 millions d’euros afin de permettre la mise en route de l’IPE qui va ensuite s’auto-financer via les travailleurs et les employeurs. Il est prévu de revaloriser cette aide d’ici deux ans maximum afin d’apporter des solutions au plus grand nombre et faciliter la réinsertion des actifs.

Cette mise en place est un signe encourageant sur la capacité des pays musulmans a mettre en oeuvre des mesures sociales pour leurs populations. Le type même de mesures pouvant conforter l’avancée sociale des pays musulmans, inspirée parfois de modèles occidentaux, tout en conservant les valeurs islamiques des sociétés.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*