Accueil / VIDÉOS / Le complexe des mosquées, quand des islamophobes témoignent
Cyril Nauth

Le complexe des mosquées, quand des islamophobes témoignent

A l’heure où l’esprit festif est au rendez-vous à l’occasion de Noël, où les lumières éclairent toutes les villes de France et où les cloches des églises sonnent… les mosquées, elles, sont réprimées.

Entre les maires qui cachent leur islamophobie…

C’est avec acharnement que le nouveau maire FN de Fréjus, David Rachline, a réussi à se procurer un arrêté municipal suspensif qui lui a ainsi permis de stopper le chantier d’une mosquée en pleine construction. Le quartier de Gabelle se retrouve donc sans mosquée et ceci enchante bon nombre de Fréjusiens. Entre ceux qui souhaitent détruire le chantier entamé et d’autres qui proposent que des garages soient construits à la place, les musulmans de la ville -ayant pourtant financé ce projet- demeurent impuissants, consternés et sans lieu de culte. Cependant, David Rachline trouve cela légitime et refuse d’admettre son islamophobie, il reste persuadé que « les Fréjusiens savent parfaitement qu’ils seront traités exactement de la même manière quelques soient leurs origines, leur religion, leur couleur de peau. » Ça coule de source…

… et les maires qui en sont fiers

C’est à présent du côté de Mantes-la-Ville que les musulmans sont consternés. Il y a 3 ans, la ville avait enfin donné son accord après 25 ans de négociation, pour la construction d’une nouvelle mosquée. Mais dès l’arrivée du nouveau maire FN, Cyril Nauth, le projet est avorté. Ce dernier considère que ce n’est pas à lui d’accorder un lieu de culte à ses citoyens en affirmant : « je ne suis pas bâtisseur de mosquée. » Lui, cependant ne cache pas son islamophobie et déclare ouvertement :

 » La grande différence entre les représentants de l’UMPS et les représentants du Front National, c’est qu’eux dépensent de l’argent public pour faire bâtir des mosquées… et bien moi je serai peut-être le premier maire à dépenser de l’argent public pour éviter qu’une mosquée naisse. »

Alors que ce climat d’islamophobie s’intensifie et que la stigmatisation des musulmans de France persiste, quelques Français « de souche » (cf. vidéo) encouragent ouvertement la destruction d’une mosquée en construction et déclarent : « on n’a pas à mettre de la mosquée ». Vive la France !

 

2 plusieurs commentaires

  1. C est n importe quoi en quoi une mosquée pourrai les déranger je suis consterné qu a l époque a laquelle nous vivons il existe encors ce genr de réaction rasiste et méchante envers la communauté musulmane

  2. L’islamophobie est devenu le cancer de la France.
    Où est le respect envers la république dans ces mouvement discriminatoires ?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*