Accueil / Actualités / La CIA et la torture : un rapport accablant
Crédit photo : AP/Mary Altaffer

La CIA et la torture : un rapport accablant

Mardi 9 décembre, le Sénat américain a rendu public un rapport sur la pratique de la torture par la CIA entre 2002 et 2008. Les méthodes de torture ont été utilisées de manière massive dans les camps de détention mis en place après les attentats du 11 septembre.

Des pratiques choquantes et inefficaces

Le rapport indique clairement que les actes de torture n’étaient pas réservés « qu’en ultime et dernier recours » mais bien systématisés dès le début de la détention. Les méthodes utilisées étaient la privation de sommeil, jusqu’à 7 jours dans les cas extrêmes, mais aussi les tabassages répétés, l’utilisation de musique assourdissante sur de longues périodes, maintien dans l’obscurité totale, et la tragiquement célèbre simulation de noyade.

Le rapport met en évidence que ces méthodes n’ont pas permis d’obtenir des informations fiables dans le cadre des opérations antiterroristes.

«A aucun moment les techniques d’interrogatoire renforcées de la CIA n’ont permis de recueillir des renseignements relatifs à des menaces imminentes, tels que des informations concernant d’hypothétiques « bombes à retardement » dont beaucoup estimaient qu’elles justifiaient ces techniques.»(Extrait du rapport américain sur la torture par la CIA)

Si ce rapport confirme aujourd’hui ce que nous savions déjà, il a le mérite de définir clairement les responsabilités de chacun mais aussi de nous informer sur l’ampleur du phénomène. Il est important de préciser que le recours à la torture avait été autorisé par le gouvernement américain de l’époque, il semble donc difficile aujourd’hui de traduire les principaux coupables d’actes de torture devant la justice.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*