Accueil / Actualités / Thomas Marchal, en détention provisoire au Maroc pour « association de malfaiteurs »
Thomas Marchal

Thomas Marchal, en détention provisoire au Maroc pour « association de malfaiteurs »

Thomas Marchal, un jeune musulman reconverti, a été arrêté par la Sûreté Nationale Antiterroriste marocaine il y a maintenant 3 semaines et est à présent détenu en prison dans la ville de Salé.

Reconverti égale terroriste ?

Âgé de seulement 22 ans, Thomas Marchal a décidé de se reconvertir à l’Islam il y a 2 ans. Privé de son père décédé depuis son plus jeune âge, Thomas se posait beaucoup de questions d’après sa petite sœur Charlotte, et c’est ce qui l’aurait amené à se reconvertir à l’Islam qui l’aurait rendu « plus apaisé et plus serein » déclare-t-elle en poursuivant : « mais il n’adhère pas du tout aux thèses extrémistes. » Suite à sa reconversion, M. Marchal décide de s’installer au Maroc, à Marrakech « pour y vivre sa foi ». Il réussit à obtenir un poste au sein d’un centre d’appels téléphoniques après avoir travaillé dans un snack.

Il y a moins de deux mois, c’est sur son lieu de travail que Thomas se retrouve un beau jour entouré de policiers venus lui poser quelques questions sur « ce qu’il fait et comment il vit la religion » pour enfin repartir. Après 2 jours, la troupe policière refait son apparition et arrête Thomas accusé « d’association de malfaiteurs ». Il est mis en garde à vue pendant 13 jours sans avoir le droit de voir sa famille ou d’avoir un avocat, et est ensuite conduit dans la prison de Salé où il est placé en détention.

Forcé de signer des papiers… qu’il ne comprend pas

Thomas aurait été contraint de signer des papiers, tels que des procès-verbaux, qu’il ne comprenait pourtant pas étant donné leur rédaction en langue étrangère pour le reconverti qui ne comprend pas l’arabe et qui, malgré cela, n’a pu avoir droit à un interprète. Il lui a également été assuré que ces papiers l’aideraient à retourner en France. Il déclare par la suite sur son blog : « Ils ont essayé de me faire avouer des choses qui ne m’ont jamais concerné : idéologie dangereuse, terrorisme, partir en Syrie, faire le Djihad, faire péter une bombe, etc. » Le 27 novembre, il arrive enfin à joindre sa sœur pour lui demander de l’aide, qui s’efforce d’effectuer les démarches nécessaires afin de prouver l’innocence de son frère et qui s’indigne face au silence du consulat français. Un appel à l’aide a été lancé par Thomas encourant 5 à 15 ans d’emprisonnement et qui a entamé une grève de la faim depuis mercredi 3 décembre.

Thomas Marchal à travers son appel à l’aide : « La question que je pose aujourd’hui : le fait d’embrasser la religion musulmane est-il considéré comme un délit ? N’avons-nous pas le droit en tant qu’être humain de choisir notre religion ? »

Qu’Allah lui accorde la patience ainsi qu’à sa famille, n’oublions pas notre frère dans nos invocations et n’hésitez pas à partager cette information afin que justice soit rendue. Affaire à suivre…

3 plusieurs commentaires

  1. Qu’Allah lui vienne en aide ainsi qu’à tous les opprimés

  2. Courage messieur et ne douté pas qu’ALLAH vous viendra en aide . Vive L’AMOUR

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*