Accueil / Islam / La place de la fraternité en Islam

La place de la fraternité en Islam

La fraternité détient une place majeure dans notre religion. Mais savons nous quelle est la signification véritable du mot fraternité ? Savons nous vraiment de quelle type de fraternité s’agit-il et quelles en sont les caractéristiques ?

La fraternité dans le coran

Les versets qui évoquent la fraternité entre les croyants sont nombreux. On trouve par exemple dans sourate Al Hujurat, verset 10 :

« Les croyants ne sont que des frères. Établissez la concorde entre vos frères, et craignez Allah, afin qu’on vous fasse miséricorde »

Dans le verset 103  de sourate Ali Imrane, Allah (Exalté soit-il) dit :

« Et unissez-vous tous ensemble au «Habl» (câble) d’Allah et ne soyez pas divisés; et rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous: lorsque vous étiez ennemis, c’est Lui qui réconcilia vos cœurs. Puis, par Son bienfait, vous êtes devenus frères. Et alors que vous étiez au bord d’un abîme de Feu, c’est Lui qui vous en a sauvés. Ainsi Allah vous montre Ses signes afin que vous soyez bien guidés. »

Ces versets mettent d’emblée l’accent sur l’importance de la fraternité, les croyants sont des frères les uns pour les autres. Le comportement que l’on doit avoir avec nos frères est détaillé dans des ahadith.

La fraternité dans la tradition prophétique 

Nous citerons là que quelques ahadith traitants de la fraternité, car ceux-ci sont nombreux, et un article est insuffisant afin de parler d’un sujet aussi vaste que la fraternité. Selon Abou moussa (qu’Allah l’agrée), le messager d’Allah (que la paix et le salut soient sur lui) a dit :

Le croyant est pour son frère tel un édifice dont les pierres se soutiennent les unes par rapport aux autres. En disant cela, il croisa les doigt.

Rapporté par Al Boukhari

Dans un autre hadith rapporté par Al Boukhari et Mouslim (qu’Allah les agréent), le prophète (que la paix et le salut soient sur lui) a dit :

L’exemple des croyants dans leur amour mutuel et leur pitié l’un pour l’autre ressemble à l’exemple d’un corps, si un membre du corps sent la douleur, tout le corps souffre de l’insomnie et de la fièvre.

La nature de cette relation de fraternité implique également des droits et des devoirs. Dans un hadith rapporté par Abou Hurayra, le messager d’Allah (que la paix et le salut soient sur lui) dit :

Les devoirs de tout musulman à l’égard de ses frères sont au nombre de cinq: il se doit de lui rendre le salut, de le visiter lorsqu’il est malade, de suivre son cortège funèbre, de se rendre à son invitation et de lui souhaiter que Dieu lui fasse miséricorde quand il éternue.

Anas (qu’Allah l’agrée) rapporte ces paroles de l’Envoyé d’Allah (que la paix et le salut soient sur lui) :

Ne rompez pas vos relations, ne vous ignorez pas, ne vous détestez pas, ne vous enviez pas, soyez des serviteurs d’Allah fraternels. Il n’est pas permis à un musulman d’ignorer son frère plus de trois jours (ou encore: de  ne pas saluer son frère plus de trois jours).

(Rapporté par Boukhari et Muslim)

Egalement,  selon Abou Hurayra (qu’Allah soit satisfait de lui), l’Envoyé d’Allah (que la paix et le salut soient sur lui) a dit :

Ne vous jalousez pas, n’enchérissez pas les uns sur les autres, ne vous haïssez pas n’agissez pas avec perversité les uns à l’égard des autres, ne concluez pas d’achats au détriment les uns des autres, soyez, ô serviteurs de Dieu!, tous frères, le musulman est frère du musulman, il ne l’opprime pas, ne l’abandonne pas, il ne lui ment pas, ne le méprise pas. La crainte de Dieu se trouve ici, il montra trois fois sa poitrine puis ajouta: Le pire de l’iniquité est que le musulman méprise son frère musulman. Tout ce qui appartient au musulman est interdit au musulman : son sang, son bien et son honneur. (Rapporté par Muslim)

Ce hadith nous donne une conduite à tenir ainsi que des limites à ne pas franchir. La fraternité en Islam est un lien fondamental qui est la base de l’entraide entre les croyants.

La récompense de la fraternité

Cette relation de fraternité entre les croyants est la clé de l’obtention de l’amour d’Allah (Exalté soit-il) :

Méritent mon amour ceux qui s’aiment en Moi, méritent mon amour ceux qui se pardonnent en Moi, méritent mon amour ceux qui se visitent pour Moi, méritent mon amour ceux qui s’offrent des cadeaux pour Moi, méritent mon amour ceux qui se soutiennent pour Moi.

Dans un hadith rapporté par Mouslim, le prophète (que la paix et le salut soient sur lui) dit :

Un homme était allé rendre visite à un frère dans un village voisin. Allah envoya sur son chemin un ange qui lui dit: «Où vas-tu ?». L’homme répondit: « Je vais rendre visite à un frère dans ce village». L’ange lui demanda: « Y vas-tu pour lui demander un service ? ». L’homme dit: « Je vais le voir car je l’aime en Allah ». L’ange lui dit: « Alors, je t’informe que je suis un messager d’Allah pour t’annonce qu’Allah t’aime comme tu as aimé ton frère pour Lui ».

Enfin, nous ne pouvons pas parler de fraternité sans citer le célèbre hadith rapporté par Abou Hourayra :

Il y a sept catégories de personnes qu’Allah accueillera sous Son ombre au jour où il n’y aura aucune ombre sauf la Sienne : un dirigeant juste; un jeune qui a grandi dans l’adoration d’Allah, le Puissant et Majestueux; un homme dont le cœur est attaché aux mosquées; deux personnes qui s’aiment pour Allah, qui se rencontrent pour cette raison et se quittent sur le même sentiment; un homme qu’une femme de grande beauté et de statut social important appelle à elle et qui refuse en disant : « Je crains Allah »; une personne qui donne en charité si discrètement que sa main gauche ignore ce qu’a donné sa main droite; et une personne qui, dans la solitude, pense à Allah et se met à pleurer doucement.

Que Dieu nous aide à être de véritables frères les uns pour les autres.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*