Accueil / VIDÉOS / Canada : une expérience sociale mesurant le dégré d’islamophobie surprenante !

Canada : une expérience sociale mesurant le dégré d’islamophobie surprenante !

Souvenez-vous. Il y a quelques temps, l’actualité nous exposait le meurtre du caporal Nathan Cirillo  par un fanatique se réclamant de l’islam, au Canada. Omar Al-Bach, un caméraman canadien, a donc entrepris de filmer les réactions des passants face au lynchage public dont faisait l’objet un acteur vêtu d’un qamis (robe que portent les hommes musulmans) par son complice, proférant des injures à son encontre, et appelant les gens autour d’eux à se méfier des musulmans. Les réactions sont surprenantes. C’est le moins que l’on puisse dire…

Musulman = terroriste ? L’amalgame simpliste… n’est pas fait par tous les Canadiens

La vidéo montre que certains non-musulmans sont encore doués d’intelligence et ne se contentent pas des préjugés véhiculés via la sphère médiatique afin de forger leurs propres opinions.

Certains en viendront même jusqu’aux mains pour défendre l’acteur jouant le rôle du musulman persécuté.

Scénario

Devin (jouant le rôle du raciste) attaque verbalement Zack (interprétant le rôle du musulman arborant un qamis). Le premier prend à partie le second dans un arrêt de bus de la commune d’Hamilton, au Canada. La ville où Nathan Cirillo a été exécuté par Michael Zehaf-Bibeau, un fanatique, ayant annoncé sa soit disant récente reconversion à l’islam.

Devin interpelle les usagers en leur disant notamment : « Envisagez-vous de prendre le bus? Je vous suggère de prendre le suivant. » Un homme s’insurge et prend la défense de Zack : « Vous ne pouvez pas stéréotyper et juger les gens par leurs vêtements ou leur nationalité ou toute autre chose. »

Devin décide de provoquer un peu plus les passant en tentant d’éloigner Zack de l’arrêt de bus. Là, de façon inattendue,  les voyageurs le menacent d’appeler la police s’il ne quitte pas les lieux. Un Canadien en vient même jusqu’aux mains, en frappant Devin au visage, le blessant ainsi au nez.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*