Accueil / Bien-être / Ce qu’il faut savoir sur le virus Ebola

Ce qu’il faut savoir sur le virus Ebola

Ebola est une maladie d’origine virale qui peut se propager à l’échelle continentale et même mondiale. Depuis le début de l’année 2014, des cas dus à ce virus ont été rapportés dans certains pays d’Afrique : Liberia, Guinée, Sierra Leone et Nigéria. La maladie s’est ensuite propagée dans d’autre pays d’Afrique. Les pays occidentaux ne sont pas à l’abri et peuvent être contaminés par le biais des voyageurs. Nous ferons le point sur cette maladie, sa cause, ses symptômes, ses modes de transmission, et comment s’en prémunir.

Qu’est-ce que Ebola?

C’est un virus découvert en 1976 en République démocratique du Congo. Le terme Ebola provient d’une rivière se trouvant dans ce pays. C’est une maladie extrêmement contagieuse dont le taux de mortalité peut être de 30 à 90% selon les zones touchées et les moyens médicaux à disposition. Selon le dernier bilan publié par l’OMS le 14 octobre 2014, la maladie a fait 4447 victimes et 8914 malades au total. Les pays de l’Afrique de l’Ouest restent les plus touchés.

Quelles sont les causes de cette maladie?

Ebola serait à l’origine transmise par des chauves-souris frugivores, des réservoirs, qui ont contaminé les primates. Ces derniers auraient à leur tour infecté les hommes, notamment les chasseurs venus trouver des gibiers dans les brousses. La maladie est due à un virus à ARN qui, en infectant le noyau de la cellule, se multiplient très rapidement et en grand nombre.

Comment se transmet le virus?

Par contact direct avec les liquides biologiques (urines, sang, sueur, lait maternel, spermes, vomissements etc.) des personnes infectées vivantes ou non.

Par contact direct avec des objets contaminés par les liquides infectieux du malade (vêtements, draps, aiguilles etc.).

Il ne se transmet pas par voie aérienne et par échange d’argent ou des marchandises. L’eau, l’air et les insectes ne sont pas des vecteurs de contamination.

Les personnes qui s’occupent des soins et des rites funéraires du malade ainsi que les professionnels de santé représentent la tranche la plus contaminée par ce virus.

Quels sont ses symptômes ?

La période d’incubation (le temps qui sépare de la contamination à l’apparition des symptômes) est de 4 à 21 jours. Pendant cette période, la personne est susceptible de transmettre la maladie.

Les premiers symptômes sont : fièvre élevée, fatigue, céphalées, douleurs musculaires, toux sèche et frissons. Il s’ensuit des manifestations telles que de la diarrhée, nausées et vomissements ainsi que des maux de ventre. Elle entraine également une hémorragie. Certains patients pouvant saigner des pores de la peau, raison pour laquelle cette maladie est appelée fièvre hémorragique.

Comment diagnostiquer et traiter cette maladie ?

En plus de l’observation des symptômes, pour confirmer la maladie, un examen sanguin est réalisé à l’aide de deux techniques : Elisa et PCR. Le diagnostic précoce de la maladie conditionne l’efficacité du traitement et décuple les chances de survie du patient.

Actuellement, en l’absence d’un vaccin ou médicament agissant directement sur le virus, le traitement démeure symptomatique c’est-à-dire s’attaquant aux signes de la maladie et non à la cause.

Des traitements expérimentaux existent aux Etats-Unis et au Canada mais ils ne sont pas encore mis sur le marché.

Des moyens de protection?

Certaines mesures sont à suivre rigoureusement :

  • Ne pas voyager dans ces zones touchées
  •  Respecter les consignes des autorités locales ainsi que les règles d’hygiène de base (notamment se laver fréquemment les mains avec du savon ou une solution hydro-alcoolique) ;
  • Eviter tout contact rapproché avec des personnes ayant de la fièvre ;
  • Eviter tout contact avec des animaux sauvages (singes, chauves-souris…) vivants ou morts ;
  • Ne pas consommer ni manipuler de viande de brousse ;
  • Cuire soigneusement avant consommation les produits animaux : sang, viande, lait…

Qu’Allah nous en préserve.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*