Accueil / Actualités / Qatar verse 1 milliard de dollars à Gaza

Qatar verse 1 milliard de dollars à Gaza

Gaza a été ravagée par une guerre meurtrière  qui a fait, en 50 jours, plus de 2200 morts en majorité des civils. En outre, cette guerre a provoqué des dégâts matériels très considérables. En 8 semaines, 18 000 bâtiments ont été détruits.

Hier, au Caire, plus d’une cinquantaine de pays se sont réunis  pour récolter des fonds afin de reconstruire le territoire dévasté.

 

Il leur a été plus facile de reconstruire que de stopper la destruction

Cette guerre sanglante s’est déroulée au vu et au su de la « communauté internationale » et aucun pays n’a pipé mot pour condamner fermement l’agression impitoyable et sans état d’âme des soldats sionistes sur les civils gazaouis. Comme si ces civils n’avaient pas besoin d’aide à ce moment là, le secrétaire d’État américain John Kerry déclare :

« Les habitants de Gaza ont désespérément besoin de notre aide, et cela ni demain ni la semaine prochaine, mais tout de suite »

L’autorité palestinienne avait estimé à 4 milliards de dollars, la somme requise pour reconstruire le territoire démolit par la guerre et rétablir l’économie locale qui s’est effondrée. A lui seul, le Qatar a proposé la somme mirobolante d’1 milliard de dollars, ce qui fait de lui le plus grand donateur. Les États-Unis ont promis de verser 212 millions de dollars et l’Union Européenne a, pour sa part, annoncé une somme  de 450 millions de dollars.

Une reconstruction fragile

En l’absence d’un accord de paix durable et définitif entre les deux camps, les donateurs sont conscients  de l’inutilité de verser des grosses sommes pour effectuer une reconstruction qui peut s’effondrer à tout moment. Plus question donc de se contenter d’un cessez-le-feu qui a été toujours rompu unilatéralement par Israël. John Kerry a affirmé :

« Cette conférence ne doit pas déboucher seulement sur une aide financière mais sur un nouvel engagement de toutes les parties à œuvrer pour une paix qui réponde aux aspirations de tous – les Israéliens, les Palestiniens et toutes les populations de la région. »

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*